Thanksgiving à San Francisco, Alice au pays des technologies !

Commentaires (2) A travers l'Amérique

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

plaque voiture CalifornieEn route pour la Californie !

Thanksgiving est un jour férié aux USA, nous en avons alors profité pour monter dans le premier avion en direction de San Francisco où nous avons passé 5 jours bien remplis.

San Francisco, ville côtière du Pacifique située dans le Far Ouest des Etats-Unis ! Là-bas, il n’y a pas d’hiver, pas d’été, mais 260 jours de soleil et des températures entre 18 et 21 degrés toute l’année.

Par contre, les mois de juillet et août sont à éviter si vous ne voulez pas être plongé dans le brouillard.

On dit que New York est une ville chère ? Eh bien, on a trouvé encore plus cher : les taxes à San Francisco sont de 10 % contre 8 % à New York. Et les prix des loyers sont aussi chers…

Le trajet

IMG_20141127_130921

En 6 heures d’avion, nous avons traversé les Etats-Unis en longueur et survolé le parc national de Yosémite, une terre déserte, mais magnifique vue du ciel ! Nous avons pris la compagnie JetBlue, plutôt bonnes prestations pour 100$ l’aller par personne, mais attention le repas est payant !

Pour le retour, nous avons pris Virgin America. L’ambiance dans l’avion est très « lounge » et les conseils de sécurité sont présentés en mode comédie musicale. Malgré que le billet soit 3 fois plus cher que JetBlue, le repas est aussi payant. Nous l’avons pris dans la nuit du lundi au mardi. Nous avons très mal dormi, sommes arrivés avec une heure de retard à New York, pour ensuite enchaîner avec la journée de travail (ça a été assez dur).

Revenons à notre séjour ! Nous voilà arrivés sur la côte Ouest avec 3 heures de décalage avec New York, donc 9 heures avec la France…

Thanksgiving, événement couchsurfing

C’est quoi Thanksgiving (action de grâce, en québécois) ? Aux USA, c’est une énorme fête en famille, encore plus symbolique que Noël, plus d’informations ici.

Première mission : trouver du fromage un après-midi de Thanksgiving… Autant vous dire que c’est mission impossible. Mais qu’avions-nous dans la tête ? Nous sommes déjà trop habitués au rythme new-yorkais

Si un jour vous êtes aux US pour Thanksgiving, n’oubliez surtout pas de faire vos courses la veille, parole d’experts.IMG_0869

Effectivement, quand nous sommes arrivés au cœur de San Francisco, nous avons cru au début qu’un virus avait décimé la ville… Personne dans les rues, tous les magasins fermés, la ville était déserte et silencieuse, hormis le grincement d’un panneau publicitaire se balançant au vent. San Francisco avait des allures de ville fantôme. Enfin bon, ce n’était plus Halloween !

Bref, à la recherche d’un magasin de fromages, nous avons pu découvrir rapidement que marcher dans les rues est une épreuve… Le seul quartier qui était encore vivant, Chinatown, n’offrait malheureusement pas de fromages. Nous nous sommes demandés à un moment si nous n’allions pas apporter du tofu à la place !

IMG_0300Finalement, 2 heures après, 5 kilomètres plus haut et au bord de l’exaspération, nous avons enfin trouvé une « Grocery » qui vendait plein de fromages différents ! Nous l’avons dévalisé, au point que dès que nous sommes ressortis, le vendeur a fermé boutique… (En même temps, il était 17 heures).

Heureux de notre mission accomplie, nous nous sommes rendus chez Marisa, organisatrice de l’événement Thanksgiving pour les voyageurs, à Oakland. Il faut savoir que le Couchsurfing puise son origine à San Francisco. Le principe est de loger gratuitement chez un particulier et en contrepartie, de proposer son logement. Des événements peuvent aussi être organisés par les locaux qui aiment partager leur cultureIMG_0854.

Nous avons passé une super soirée autour de la Dinde de 25 pound (environ 10 kg). Nous étions une dizaine de provenances différentes : Corée, Argentine, Allemagne, Hollande, Espagne, France et bien sûr USA ! Comme les soirées Erasmus du bon vieux temps 🙂

Gelée de Cranberry pour la dinde de ThanksgivingLa tradition, c’est la dinde entière avec des croûtons macérés dedans. Avec, on mange une espèce de gelée aux fruits rouges nullement sucrée.

Nous avons aussi dégusté des empanadas, du vin chaud et un dessert aux fruits rouges.

Le lendemain, nous avons eu quelques problèmes pour revenir à San Francisco; métro bloqué, taxi incompétent. San Francisco s’était réveillé… Ou bien métamorphosé; du monde dans les magasins pour le « black friday » (les soldes), une manifestation sur le « made in China » et d’autres sur les tueries récentes…

Visite de la ville 

IMG_0293Vous voulez visiter la ville ? Jetez donc une œil sur la carte… Vous ne remarquez rien dans un premier temps, n’est-ce pas ?

San Francisco a l’air d’être une ville typiquement américaine au premier abord, les rues sont dessinées à l’équerre, comme une feuille quadrillée, toutes parallèles ou perpendiculaires les unes aux autres.

Pourtant, il y a bien quelque chose qui cloche, et cela, on ne peut s’en rendre compte qu’une fois sur place… San Francisco n’est pas plat, bien au contraire ! Donc, les rues bien droites, eh bien ce sont aussi les rues avec une pente ardue. IMG_0286Pas une seule n’a été construite en lacets sauf une, Lombard Street, devenue célèbre. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Bref, San Francisco est une ville où l’on monte et descend toute la journée, mais c’est aussi une ville pleine de surprise ! Quel bonheur une fois en haut (et après avoir perdu 10 kg), de découvrir la vue qui s’offre à nous !

Comment se déplacer à San Francisco ?

IMG_0299

À pied ? C’est une possibilité, mais soyez équipé d’un jogging, d’une bouteille d’eau et ne pensez pas aux courbatures le lendemain.

En transport en commun ? Il en existe de toutes sortes… bart (RER), métro, trolley, tramway, bus, « cable cars ». Malgré tout ça, ce n’est pas pratique : chaque transport spécifique a ses prix, 2,5$ par ci, 6$ par là, cela revient cher au final. Et la cadence est assez faible, quelques fois il faut 1 heure en bus alors que 20 minutes sont suffisantes en voiture. En tout cas, je vous conseille Google Maps pour vous orienter !

IMG_0274En voiture ? Possible, mais il faut bien calculer ! Au lieu de 1/4 d’heure pour traverser le Golden Gate Bridge, il faut 2 heures en période de pointe. Le trafic est surchargé en ville.

En Uber ? Le taxi nouvelle génération, quelle merveilleuse invention (surtout à San Francisco) ! L’application est très pratique, nous n’avons pas attendu plus de 4 minutes à chaque fois. Il vous prend n’importe où, vous emmène où vous voulez, Snickers, eau, madeleines (dégueulasses) sont offerts, et grâce au Uber pool (partage avec d’autres passagers), le prix n’est pas si excessif.

Cable cars

IMG_0263Une partie de la ville est desservie par les « cable cars ». Ce sont des wagons tirés par un câble. Un trajet coûte 6$.

Ce transport ne date pas d’aujourd’hui, il a été mis en place par un ingénieur dans les années 1870. Il n’y a qu’à San Francisco que vous pouvez trouver ce genre de transport en commun ! Cette idée, c’est parce que la ville est tellement en dénivelé que même les chevaux, autrefois, n’avaient une espérance de vie que de 4 ans !IMG_0514

Bref, si vous voulez en savoir plus, je vous conseille le cable cars museums.

C’est gratuit et très intéressant. Il faut compter environ 1h30 pour en faire le tour, et c’est là que vous pourrez découvrir toute la machinerie des lignes cable cars, impressionnant !

Fisherman

IMG_0377

Vous pourrez trouver cet endroit au bord de la côte Nord-Est de San Francisco. Très touristique, on se croit à Disneyland; des boutiques de souvenirs partout et un monde fou ! Aux abords, c’est là que vous pourrez voir les « sea lions » (otaries). C’est leur choix d’être entassés ainsi les uns sur les autres. Étranges, n’est-ce pas ? Mais est-ce que ce ne sont pas plutôt eux qui nous regardent, serrés comme des sardines sur le ponton ?IMG_20141128_192320

Et c’est aussi à cet endroit qu’il est possible de déguster un « clam chowder » (soupe de palourdes) dans une miche d’un très bon pain ! Original.

Par contre, je ne suis pas sûre que les palourdes viennent du coin. Et attention aux sandwichs aux crabes, ce ne sont pas ceux de la pêche du jour… Ils sont importés de quelque part, nous n’avons pas réussi à en savoir plus. Pourtant, le « Dungeness crab » est vraiment pêché localement.

Coit tower

IMG_0302C’est une tour assez haute, perchée sur les hauteurs, qui offre un majestueux panorama de la ville sur 360°.IMG_0314

Pour se rendre au sommet de la tour, c’est 15$ par personne, de mémoire. Et je vous rassure, il n’y a pas de marches à gravir. D’ailleurs, l’ascenseur est superbe. Il est authentique et n’a jamais été changé, sauf les câbles.

Nous avions eu environ 15 minutes d’attente, mais le passage jusqu’à l’ascenseur était intéressant, les murs peints représentent des hommes travaillant à la ferme, certaines peintures nous ont semblé louches. L’histoire du Far Ouest

IMG_0316

Curieusement, nous avions l’impression que la ville s’était aplatie pendant notre ascension vers le haut.

De là, nous dominions San Francisco. Les « building » du centre financier se découpent nettement du reste de la ville. La vue sur la baie est formidable ainsi que sur les différents ponts.

C’est à faire si vous êtes de passage à San Francisco !

Golden Gate Bridge

IMG_0639Une des missions de notre séjour, c’était bien de voir le fameux pont de San Francisco, le Golden Gate Bridge ! Pourquoi est-il célèbre ? Ben, parce qu’il est rouge, non ?

Il y a 2 endroits pour le voir d’assez près ; de « Baker beach » et du « Presidio ».

<– Cette photo a été prise du Presidio.

IMG_0473J’avais mis mes nouvelles bottes en caoutchouc pour la journée. Malheureusement, il n’a pas plu une seule goutte ce jour-là… (vive la météo). Donc j’ai été très contente de les tester dans le Pacifique dès que j’ai pu !

IMG_0504Nous avons attendu la nuit pour pouvoir faire de jolies photos, tels des professionnels. Le pont a une allure différente selon la prise de vue.

D’ailleurs, la plage était pratiquement déserte, le peu de personnes présentes avaient des comportements un peu bizarres…

<– Cette photo a été prise de la plage Baker beach.

La prison Alcatraz

IMG_0539C’était une des prisons les plus dures. « Break the rules and you go to prison, break the prison rules and you go to Alcatraz » (Enfreins la loi et va en prison, enfreins les lois de la prison et va à Alcatraz). Elle a accueilli dans ses murs les plus grands criminels de l’histoire des Etats-Unis comme Al Capone.

Elle est basée sur une île, à 2,5 km des côtes. Ce n’est pas loin, mais il faut savoir que l’eau du Pacifique à San Francisco est glacée, personne ne pourrait y survivre pendant la traversée à la nage.

IMG_0564Elle a été fonctionnelle de 1934 à 1963. Maintenant, la prison peut être visitée moyennant un prix de 30$ par personne et en s’y prenant à l’avance pour prendre les tickets (environ 2 semaines avant). Si malheureusement vous n’y avez pas pensé, demandez quand même au guichet sur place, quelquefois ils ont des désistements. Nous les avons eus 2 jours avant. Elle vaut vraiment le coup d’être visitée !

Sur place, vous pourrez y rester autant de temps que vous voulez, en veillant cependant à ne pas louper le dernier bateau retour. A moins que vous voulez y rester ! Il y a aussi des visites le soir, je pense que ça doit être plus impressionnant encore.

IMG_0604Sur l’île, il y a plusieurs bâtiments. Les gardiens de prison y vivaient accompagnés de leur famille, donc il fallait tout pour les loger et pour permettre une vie sociale assez décente. Il y avait aussi des usines pour faire travailler les prisonniers.

Maintenant, ces bâtiments abritent des expositions diverses.

IMG_0555Actuellement, vous y trouvez celle de Ai Weiwei. Né à Beijing, il est réputé mondialement par son travail de l’art provocateur sur la liberté d’expression en Chine. Il ne peut pas quitter le territoire chinois. Emprisonné dans son propre pays, il envoie tous les plans de ses œuvres par Internet qui sont ensuite reconstituées. Nous avons eu droit à des fresques en Lego représentant les portraits de ceux qui se sont battus pour la liberté, et un majestueux dragon répertoriant les proverbes.

IMG_0626Pour visiter la prison en elle-même, des audio guides sont fournis (c’est compris dans le prix). Ils existent en 11 langues, dont le français. N’hésitez pas à un prendre un, ils sont très bien fait. Tout au long de la visite, la voix explique l’histoire de la prison tout en commentant le quotidien des prisonniers, les différentes cellules (séparation entre les Blancs et les Noirs), les pièces comme la librairie, le réfectoire et l’infirmerie…

IMG_0577Il y eut plusieurs tentatives d’évasion dont une qui a très mal tournée. Les prisonniers ont pris en otages des gardiens et ça s’est fini en fusillade. Il faut dire qu’ils étaient les criminels les plus dangereux !

3 autres prisonniers se sont bel et bien échappés de cette prison si bien protégée. On ne les a jamais retrouvés… Et comment ? En creusant à la petite cuillère le mur du fond… Comme les Daltons dans Lucky Luke ! L’événement a donné lieu à un film célèbre : L’Évadé d’Alcatraz.

IMG_0585Les cellules sont minuscules. Il y a à peine la place pour mettre un lit pour une personne. Vous pensez que ça fait quoi d’être derrière les barreaux ? Maxime a testé. Il faisait une drôle de tête. Les sanitaires étaient à l’air libre, il n’y avait aucune intimité.

IMG_0575Tout comme les douches 2 fois par semaine, tout le monde se douchait ensemble. En fait, c’était la première étape quand un nouveau prisonnier arrivait, il déposait ses affaires personnelles dans une salle adjacente et prenait sa douche avec les autres. Il savait qu’Alcatraz était le point de chute de sa vie, sans retour possible… Ensuite, ils étaient reconduits dans leur cellule (ci-dessus), leur domicile on peut dire.

IMG_0629Mais ces cellules n’étaient pas le pire ! Certaines appelées trou noir étaient réservées pour les plus récalcitrants. Ce sont des cachots encore plus petits, vides et surtout, sans ouverture… Les gardiens devaient laisser la lumière allumée, mais ne le faisaient jamais…

Les prisonniers avaient quand même une cour pour pouvoir voir un peu la lumière du jour de temps en temps…

Le réfectoire était une des pièces les plus dangereuses, où des assauts se sont produits. Tous les prisonniers les plus dangereux de la planète étaient rassemblés en même temps, dans une même salle… Les couteaux de cuisine étaient régulièrement comptés. Malgré ces dispositions, certains ont disparu…IMG_0632

Moi qui déteste les infirmeries, eh bien je déteste encore plus celle d’Alcatraz !

Quand vous voyez la tête de la pièce, ça ne donne pas envie d’être malade du tout ! Mais au moins, c’est une pièce avec une fenêtre, alléluia !

IMG_0620Apparemment, il n’y a pas eu d’exécution…

Tout ça pour dire que visiter la prison Alcatraz, ça fou les boules (pardonnez-moi l’expression) !

Mais en contrepartie, c’est de cette île que nous avons eue la plus belle vue sur San Francisco…

C’est le prix à payer !

Si vous avez dans l’idée de partir en vacances à San Francisco, voici le guide de Emily qui est assez complet (elle nous a hébergés via Airbnb pendant notre séjour).

Silicon Valley

IMG_20141201_144710

Impossible d’aller à San Francisco sans passer par la Silicon Valley, rêve de tous les meilleurs informaticiens (alors imaginez l’excitation de Maxime).

Suite à une soirée de retrouvailles avec Agatha, une amie de mon année Erasmus en Allemagne, elle nous a proposé de nous faire visiter là où elle travaille… Cap chez Google !

Nous avons loué un Nissan chez Hertz pour la journée pour 124$, départ San Francisco, détour par la Silicon Valley et retour à l’aéroport. Mais il est possible de trouver une voiture de location moins chère, avec Getaround. C’est un système de location de voitures entre particuliers, comme Airbnb ! Ce n’est pas encore implanté à New-York, bientôt.IMG_20141201_143759

Attention, avis aux expatriés : pour louer une voiture aux USA, hors aéroport, il faut une carte de crédit, et non pas de débit. Cependant, la carte de crédit française marche.

Nous avions RV à 12h pour « luncher » (manger) ensemble. Chez Google, le repas du midi est gratuit pour tout le monde. Le self est super-cool, il y a beaucoup de choix et nous avons mangé dehors (comme la plupart du temps à San Francisco au final). Nous avons croisé Martin du Petit Journal. Et effectivement, son reportage sur la Silicon Valley a été diffusé à l’antenne ce vendredi 5 décembre.

Chez Google, ils ont des chaises longues pour se relaxer et des vélos en libre-service pour se déplacer de campus à campus. Il y a même la rue Google.

IMG_0879Dans le hall d’entrée, plusieurs écrans interactifs sont mis à disposition pour tester un de leurs derniers projets toujours en étude. Et il y a aussi une voiture « street view » d’exposée.

Ensuite, nous avons visité une exposition au « Computer history museum », sur le « self driving car », projet en étude chez Google. Une voiture qui conduit toute seule, grâce à un laser qui tourne en permanence, placé sur le toit, captant tous les éléments extérieurs. IMG_0882

La voiture exposée est la deuxième génération. Google est à l’étude de la troisième génération, celle sans volant…

La technologie est déjà assez avancée sur ce projet, parce que la deuxième génération (celle-ci) est en cours de tests en ville. Et effectivement, nous en avons vu 2 dans la rue ! Ça fait bizarre de conduire à côté d’une voiture qui conduit toute seule…

Tout ça me fait penser à la chanson Technologic des Daftpunks.

Levi’s

panneau Levi'sPassage obligé par le « Outlet Levi’s » de San Jose ! San Francisco, là où M. Levi a fait fortune, 35$ le jean (par contre, il ne faut pas aller au magasin du musée Levi’s à Levi’s Plaza, les jeans sont bien plus chers que la normale). Trouvez un magasin Levi’s dans les alentours et profitez !

 IMG_0344FIN

Alors, vous en avez pensé quoi de San Francisco ? Avez-vu autre chose ?

« La vie est trop belle pour en perdre une miette » de Sarah

 

2 reponses pour Thanksgiving à San Francisco, Alice au pays des technologies !

  1. ANDREU dit :

    Super,
    je vois que vous prenez du bon temps bien mérité.
    J’ai parcouru le blog rapidement mais étant en congés dans quelques jours je prendrai le temps nécessaire pour voir vos expériences américaines.
    cela fait déjà un moment que je voulais vous écrire pour prendre de vos nouvelles.
    Si j’ai bien compris vous avez quittés New-York quand la neige a fait son apparition.
    De notre côté Chloé nous a fait découvrir la Samba de Gaffieira et le Forro (Danse traditionnelle du Brésil ).
    C’était le week-end dernier lors d’un stage dans son école.
    Le prof est un jeune brésilien qui est sur Bordeaux depuis 1 an environ.
    L’une comme l’autre sont des danses très sympa qui devraient vous plaire.
    Je vous laisse car le devoir m’appelle aux fourneaux.
    Je vous dît à bientôt
    Bises de nous 2.
    Sylvie & François

    • Sarah dit :

      Salut vous 2 !
      Ça fait super plaisir de vous lire 🙂
      Eh oui, mais on a rattrapé la neige depuis ! Comme ça j’ai pu aussi tester mes nouvelles bottes spéciales neige (après les bottes en caoutchouc) !
      Nous avions testé la Samba l’année dernière et nous avions bien aimé ! Le Forro nous ne connaissons pas. Par contre nous avions testé le Funana en France! Une danse bien rythmée du cap vert.
      Nous aimerions bien trouver des cours de discofox ici, mais ce n’est pas gagné… Il y a une danse qui s’appelle le hustle qui est un dérivé.
      A bientôt !
      Maxime & Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.