3 jours dans le désert de Palm Springs : les endroits à voir

Commentaires (0) A travers l'Amérique

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Après notre virée à Los Angeles, voici la deuxième partie de nos péripéties en Californie du Sud, quand j’avais été rejoindre Maxime la première fois. Nous avons passé 3 jours dans le désert californien.

en route desertNous voilà en route, un beau matin de juin, direction : le désert !! Nous sommes partis de Santa Ana, où il faisait plutôt bon, du genre 25°C. Tout le long du trajet, nous nous sommes extasiés devant le paysage : c’est trop beau !

Maxime a été amusé de voir des caravanes, comme dans la série télévisée Breaking bad. 🙂 Nous avons aussi passé des milliers et des milliers d’éoliennes !

Plus on avançait, plus les montagnes devenaient de plus en plus arides, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que sable. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à me poser des questions…

C’est bizarre qu’il n’y ait plus aucune végétation… Tu ne trouves pas ?

Le désert de Palm Springs

désert de Palm Spring1h30 après, nous sommes arrivés au Palm Springs Visitor Center. C’est en ouvrant les portières de la voiture que nous avons été pris par surprise par la chaleur écrasante ! OUCH, 110°F (43°C) ! Le soleil n’avait pourtant pas bougé ! Après le hammam à Miami, c’est le sauna en Californie ! Même le vent était brûlant, et nous donnait la sensation de respirer des cendres…

Nous avions pris un hôtel à Palm Spring, non loin du Mont Jacinto, San Andreas et Joshua Tree, où nous avons logé pour les 2 nuits. Hôtel que nous avons trouvé sur booking.com.

mont JacintoNous avons commencé par prendre le aeral tramway (téléphérique) qui part de Palm Springs, et qui nous a emmené jusqu’en haut du mont Jacinto. Nous avons payé 25$ par personne pour la montée et la descente. Il y avait des tram toutes les 15 minutes. Attention de ne pas louper le dernier qui doit être aux alentours de 20h, car il n’y a aucun autre moyen pour redescendre !!

Mont Jacinto

mont JacintoLe jour et la nuit ! Nous avons traversé les nuages pour arriver au mont Jacinto, où il faisait un soleil radieux. En 10 minutes, nous avions fait 2,5 miles, et atteins 8 516 ft. Et surprise ! Il ne faisait plus que 18°C ! Merci l’écart de température, mais nous l’avons vraiment apprécié ! D’ailleurs, ça a été très dur de redescendre ensuite dans la fournaise… Comme si c’était un retour en enfer !

mont JacintoNous sommes arrivés sur une plateforme de 3 étages, où nous pouvions nous restaurer, et acheter des souvenirs. Le reste du Mont n’est que nature, forêts… Le paradis des randonneurs ! Certaines randonnées font plusieurs jours, et des campings sont implantés un peu partout, pour pouvoir y dormir.

mont JacintoNous avons mangé une part de pizza, installés sur le balcon qui donnait sur… le monde ! Un paysage grandiose

Puis nous avons fait une petite randonnée de 2 heures, à vrai dire, la plus petite boucle. 🙂 Mais ça donne déjà un bel aperçu de ce vaste espace ! À un moment, il y avait un corbeau en train de croasser sur un arbre mort… Ça donnait des frissons ! Je n’ai pas eu le temps de le prendre en photo, dommage !!

San Andrea Fault (la faille de San Andreas)

faille de San AndreasSi vous avez vu le film San Andreas (bande-annonce), alors vous connaissez la faille et son histoire. Ou plutôt, son futur : le Big One.

Le Big One, c’est THE tremblement de terre d’une magnitude d’au moins 8 sur l’échelle de Richter… Qui en compte neuf. Un tremblement de terre géant qui viendrait engloutir la Californie. Une récente étude de l’US Geological Survey a revu à la hausse le risque du Big One dans les 30 prochaines années…

Bref, nous avions très envie de découvrir la coupable de cette future catastrophe : la faille de San Andreas ! Car effectivement, c’est la limite entre les plaques tectoniques nord-américaine, et pacifique.

Thousand palms

faille de San AndreasNous nous sommes rendus à une oasis de San Andreas Fault (faille de San Andreas) : Thousand Palms. Des centaines de palmiers, les uns sur les autres, regroupés au milieu d’une étendue de cailloux où toute la végétation est brulée à perte de vue… C’est époustouflant ! Nous nous sommes baladés dans cette jungle de feuilles de palmier, où nous avons croisé des lézards du désert, et… de l’eau !! Beaucoup d’eau !

faille de San AndreasTrouver beaucoup d’eau sur une terre aussi sèche, c’est à se poser des questions ! Eh non, ce n’est pas l’homme qui a produit ça, cette oasis est complètement naturelle. Il y a de l’eau à cet endroit parce que… c’est pile entre les 2 plaques tectoniques ! En fait, sous l’enfer du désert existe un nappe phréatique, et l’eau remonte à la surface par la faille !

Mais alors, elle est où la faille bien nette que l’on s’imaginait ?

Expédition de 2 heures en Jeep dans la faille

en jeep maxime desertNous nous sommes rendus au point de RV à 18h, pour embarquer sur la Jeep avec notre guide. C’est Desert Adventure qui propose ce genre de service. 🙂

Nous étions un petit groupe de 6 personnes. Le guide nous a raconté l’histoire et la géographie des environs le temps du trajet.

faille de San AndreasEn fait, la faille ne ressemble pas à une faille : grosse déception ! C’est plutôt le contraire, le mouvement des plaques ont créé plutôt des monts tout autour de l’endroit critique. Mais on peut deviner où passe la faille… Elle se trahit par la végétation fleurissante à son passage… Justement là où l’eau remonte !

faille de San AndreasEnsuite, notre guide nous a expliqué qu’il est peu probable d’avoir un tremblement de terre de magnitude élevée, car les plaques ont tendance à glisser gentiment. Par contre selon lui, dans plusieurs années, Los Angeles sera voisin de San Francisco ! Dur à imaginer ça ! Pourtant, San Francisco a déjà été décimé par un tremblement de terre en 1906 de magnitude 8.2, et en subit très régulièrement… Je ne sais plus quoi penser.

Nous avons fait plusieurs pauses, pour voir un rattlesnake (serpent à sonnettes), qui n’a pas voulu montrer le bout de son nez malheureusement, puis pour découvrir les différentes plantes du désert. Le guide nous a fait goûter à plusieurs. C’était très intéressant ! Tantôt salé, tantôt sucré, c’est grâce à celles-ci que les Amérindiens vivaient dans cet endroit aride.

faille de San AndreasNous sommes passés aussi dans un bar construit par l’homme : bar, tables et chaises en plein milieu du désert. Un espace qui peut être réservé pour des événements.

faille de San AndreasÀ la tombé de la nuit, nous avons repris la Jeep et sillonné entre les montagnes formés par San Andreas, un chemin qui était quelque fois à peine plus large que le véhicule ! Jusqu’à arriver à… une faille dans la roche que nous avons pu explorer un par un (on ne pouvait pas passer à 2). Est-ce que cette faille est la délimitation entre les 2 plaques ? Dieu seul le sait !

Nous avons fini sur une table de pique-nique au milieu de nul part, à observer les étoiles… Le silence et l’obscurité y sont vraiment effrayants, c’était vraiment top !

Nous avons mangé le soir au restaurant belge « Si Bon », pas trop mal. Et nous avons fini la journée dans la piscine de l’hôtel : ça fait un bien fou ! 

  • faille de San Andreas
    san andreas fault coucher du soleil
  • faille de San Andreas
    en jeep sarah
  • faille de San Andreas
    lezard du desert
  • en jeep dans le desert san andreas fault

Conseils de sécurité, lisez bien avant

Joshua tree national parkConseil n°1 : il ne faut surtout pas aller dans le désert en journée !!! Il fait 110°F, et il n’y a aucun endroit à l’ombre, c’est le désert ! Et ne soyez pas radin sur la crème solaire.

Le temps qu’on y a passé, j’ai bien senti qu’on ne pouvait pas rester là éternellement. Pourtant, c’était en fin d’après-midi. Mais le vent était tellement chaud, qu’il nous brûlait les lèvres. Et le soleil tellement violent, qu’il en devenait terrifiant. Tous aux abris !!

Conseil n°2 : prévoir 4 litres d’eau par personne par jour quand on part dans le désert ! Il faut pouvoir s’hydrater très régulièrement. Durant la balade à San Andreas, nous avons eu droit à des serviettes mouillées d’eau glacée, et de l’eau fraiche à volonté.

Joshua tree national parkTous les ans, des personnes inconscientes du danger (souvent, des touristes européens) décèdent par manque d’eau, ou de protection contre le soleil…

Conseil n°3 : prévoir l’aspivenin. Le désert est bourré de serpent à sonnettes, scorpion et d’araignées venimeuses (je ne rigole pas). Faites attention de ne pas vous approcher de roche si vous ne voyez pas ce qu’il s’y cache.

Conseil n°4 : prévoir un téléphone portable chargé, et un sifflet pour signaler la position au cas où. Car il n’y a pas foule dans le désert : c’est le cas de le dire, c’est désert !

Joshua tree national park

Joshua tree national parkNous avons passé la dernière journée à Joshua tree national park. Ce parc peut être traversé du Nord au Sud en voiture. Une route est prévue à cet effet. Plusieurs spots sont à voir tout au long, comme d’étranges cailloux d’allure humaine ou animal. Et bien sûr, un paysage désertique comblé de Joshua tree (petits arbres trapus, avec des boules piquantes au bout de leur branche).

Nous avons fait 2 randonnées. Une de 4 miles jusqu’à l’ancienne mine d’or. Et une autre de 1 mile pour voir une rivière… Mais elle était à sec.

  • Joshua tree national park
    mine d or de loin
  • Joshua tree national park
    dans le chemin voiture
  • Joshua tree national park
    sarah dans le desert
  • Joshua tree national park
    paysage joshua tree
  • Joshua tree national park
    maxime sur le chemin du desert
  • Joshua tree national park
    cailloux et joshua tree
  • Joshua tree national park
    cailloux a perte de vue
  • Joshua tree national park
    arbres morts mine d or
  • Joshua tree national park
    far ouest
  • Joshua tree national park
    route pour la mine d or vallee

Joshua tree national parkJ’ai juste adoré la première randonnée ! Maxime, un peu moins, jusqu’à ce qu’on arrive à l’ancienne mine d’or, qu’il a beaucoup apprécié. Pour y arriver, nous avons traversé une vallée où plus rien ne vit… Même pas une pousse, RIEN ! Le sol était parsemé d’arbres morts en pointe de fusain, réduits en cendres jusqu’à la racine. Et le soleil reste impitoyable. C’est un paysage désolant qui s’étend jusqu’à ne plus soif, parmi les monts et vallées : fabuleux ! Le silence y est de plomb, perturbé quelque fois par de longs tttssssssssssssssss : rattlesnakes (serpent à sonnettes) dans les environs !

Joshua tree national parkNous avons ressenti la sensation étrange que si nous restions là un peu trop longtemps, nous allions nous aussi, nous transformer comme tous ces pauvres arbres : en squelette sous ce soleil maléfique. Sous cette chaleur, il est recommandé de ne pas excéder les 4 miles de randonnée pour revenir rapidement à la voiture si besoin.

La deuxième randonnée était aussi superbe, parsemée de roches de toutes sortes.

Joshua tree national parkEn sortant du parc, nous nous sommes arrêtés dans un saloon (route en direction de Palm Springs), où nous avons bu 3 verres d’eau d’affilés, et mangé un énorme burger chacun !!

Joshua tree national parkJuste à côté, il y avait un petit magasin où nous avons découvert des scorpions mis en sucette… Des vraies sucettes qu’on peut savourer ! Huummm, ça donne envie ! Nous n’en avons pas pris, je ne sais pas pourquoi. Mais nous avons acheté nos gourdes d’eau ce jour-là !

Et pour finir notre séjour, nous nous sommes arrêtés chez un marchand de fruits frais au bord de la route : le bonheur après une escapade de 3 jours dans un environnement où la mort et le sable se mélangent bien…

Est-ce que vous aussi, vous êtes parti en expédition plusieurs jours dans le désert ?

Joshua tree national park

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.