15 solutions pour s’expatrier aux Etats-Unis

Commentaires (5) Les visas pour les Etats-Unis

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

S’expatrier aux Etats-Unis est un projet plus ou moins colossal, tout dépend si vous souhaitez y partir pour quelques mois, pour plusieurs années ou pour toute la vie.

Dans tous les cas, je peux vous garantir que c’est vraiment une expérience unique ! Mais attention, cette décision ne se fait pas à la légère… Depuis environ 4 ans, nous parlions de partir vivre une expérience à l’étranger. Nous avions sélectionné plusieurs pays, dont l’Australie, le Canada et les Etats-Unis.

Il se trouve que c’est dans ce dernier que nous avons atterri. Pourtant, en tant qu’immigrants, ce n’est pas le pays le plus facile pour une expatriation ! Pourquoi ? Le visa américain reste le point noir. Notre parcours ici.

expatriation aux USA, visa américainLe premier conseil que je peux vous donner : c’est de croire en votre projet ! Ne pas y croire est une première difficulté. Vous verrez qu’avec de la volonté, et de l’ambition, c’est possible ! Ne baissez pas les bras au premier échec, ce serait trop dommage. Mais profitez plutôt de cette opportunité pour rebondir : remettez-vous en question, mettez toutes les chances de votre côté, et persévérez !

Deuxième conseil : confiez-vous, mais pas à n’importe qui ! L’entourage influence énormément nos choix. N’en parlez pas aux personnes qui vous sembleront réticentes à votre projet d’expatriation. Rien de mieux, pour vous inciter à laisser tomber ! Évitez ceux qui n’ont jamais vécu cette expérience : qu’est-ce qu’ils en savent après tout ? Vous n’avez donc pas besoin de leurs conseils, à moins que ce soit pour vous supporter dans votre projet ! 😉

Adressez-vous à des gens qui sont dans la même optique que vous, ou qui ont déjà connu une expérience de la sorte : ils seront prêts à vous soutenir, et pourront vous aiguiller sur la bonne voie.

Avant de vendre la mèche à vos proches, pensez-vous qu’ils seront pour ou contre ? Si vous ne le sentez pas, je vous conseille d’attendre que votre projet d’expatriation se concrétise, avant de leur en parler. Ils peuvent avoir un énorme pouvoir de persuasion sur vous. Des amis à nous ont renoncé à leur projet, après en avoir parlé à leurs parents… Ils l’ont regretté ensuite.

N’oubliez pas que ce projet vous concerne, vous, ou votre couple, et personne d’autre ! Vous avez choisi les Etats-Unis comme pays d’accueil, eh bien je vous annonce que ce n’est pas le pays le plus simple pour s’expatrier ! Partir travailler aux USA est beaucoup plus difficile que l’Angleterre, le Canada, ou l’Australie.

Et ce sera plus ou moins difficile, selon votre situation et votre âge.

Une expatriation aux USA, pourquoi est-ce si difficile ?

expatriation aux USA, visa américainCar il n’est pas possible de vivre aux USA sans visa américain ! Si vous arrivez à la douane américaine avec seulement votre ESTA (ou votre visa touristique de 6 mois), en disant que vous venez chercher du travail :

  • D’une part vous ne rentrerez pas sur le territoire, et serez renvoyé en France (ou dans votre pays) dans le premier avion retour,
  • Et d’autre part, vous serez fiché dans leur base de données, et vous ne pourrez plus rentrer sur le territoire américain, même pour des études ou des vacances…

Est-ce que c’est vraiment ce que vous voulez ? Non ! Alors oubliez la solution ESTA / visa tourisme sans avoir déjà une idée claire dans la tête. Ah moins de venir prendre la température, et voir si le pays vous plait !

Ici, on va voir toutes les solutions possibles pour une expatriation aux USA en toute légalité, que ce soit pour une courte ou longue période.

Les solutions temporaires, de 2 mois à 2 ans :

  • Cours d’anglais en école de langue
  • Séjour linguistique travail vacances
  • Au pair / Moniteur de camp
  • Volontariat International (seulement pour les Européens)
  • Stage rémunéré
  • Assistant de français

Les solutions temporaires de 1 an et plus, qui sont une transition vers la résidence permanente :

  • Etudes universitaires
  • Mutation professionnelle
  • Contrat de travail local
  • Création d’entreprise

Les solutions permanentes :

  • Carte verte de la loterie
  • Mariage
  • Investissement de plus de 500 000$

On va commencer par voir une à une, les solutions d’expatriation temporaires de 2 mois à 2 ans et visas américains :

Cours d’anglais en école de langue – visa étudiant

Dans le cas où votre niveau d’anglais est mauvais ou très moyen, vous pouvez opter pour des cours d’anglais.

Selon mon expérience, le meilleur moyen d’apprendre une langue est de la pratiquer dans le pays même. Il existe des écoles de langues avec lesquelles vous aurez droit au visa F1, visa étudiant valide tout le temps que vous prendrez des cours à l’école.

expatriation aux USA, visa américainVous aurez 20 heures de cours minimum par semaine, mais il suffit d’y être présent à 60 % pour garder le visa américain valide. Les horaires de cours sont aménageables, pour permettre à l’étudiant d’avoir un job en parallèle… même si ce n’est pas légal. Etrange ! Cette pratique se fait beaucoup à NYC. Je ne connais pas les conditions des autres Etats. Je ne m’étendrais pas sur ce sujet.

Il est possible aussi de loger dans une famille d’accueil, par le biais de cette école, cela accéléra encore plus l’apprentissage de la langue. Pour 2 mois dans une école à Manhattan, les cours coûtent environ 1 900 $.

En logeant dans une famille d’accueil new-yorkaise (chambre individuelle + demi-pension), c’est 300 $ le mois. Pour un studio en résidence étudiante, le loyer est de 500 $… Je vous laisse faire vos calculs par rapport au prix des loyers qui s’élèvent à plus de 2 000 $ par mois pour un studio. Voici la carte des prix des loyers par quartier.

Je connais l’école de langue ESL qui est la plus réputée, mais peut-être le plus chère aussi. Ils offres des cours d’anglais dans plusieurs pays anglophones.

Il est possible que les frais de l’école puissent être pris en charge par Pôle Emploi, et il existe surement d’autres solutions.

Séjour linguistique travail vacances – visa J1

Optez pour des petits jobs, tout en voyageant ! Vous n’avez pas besoin d’être qualifié, ou avoir de l’expérience, ou savoir parler couramment l’anglais pour faire parti du programme « Work and Travel ».

Vous bénéficierez du visa J1, catégorie « summer work travel ». C’est aussi un très bon moyen pour se former à la langue. Le séjour se réalise en été la plupart du temps.

Cependant, il faut avoir moins de 28 ans, et la durée du work & travel est de 4 ou 5 mois.

Je connais l’organisme Voyage Langue spécialisé dans les séjours vacances travail. Vous pourrez voyager, et/ou étudier et/ou travailler pendant ce séjour.

Au pair ou Moniteur de camp – visa J1

Si vous êtes étudiant ou jeune professionnel, avec un niveau d’anglais mauvais ou très moyen, que vous souhaitez avoir une expérience aux Etats-Unis pour améliorer votre anglais, mais que vous n’avez pas le budget pour payer vos études américaines ou une école de langue, vous pouvez alors opter pour la solution au pair.

au pair nycLa condition : il faut que vous ayez moins de 26 ans, que vous aimiez être en contact avec des enfants, et que vous ayez de l’expérience dans ce domaine.

Le principe, c’est de garder les enfants d’une famille pendant 1, voire 2 ans. Ca peut être pour les enfants qui sont à l’école, comme des enfants de bas âges.

En contre-partie, vous serez nourri, logé, blanchi dans la famille américaine, avec un revenu de 200$ par semaine. Votre visa sera le J1.

Contrairement à ce qu’on peut penser, cette solution n’est pas seulement ouverte aux filles. Les garçons ont aussi leur chance. Renseignez-vous auprès de l’organisme Cultural Care qui vous aidera à trouver une famille.

L’autre solution, c’est être moniteur de camp, si vous avez déjà été moniteur de camp ou animateur en centre de loisir. Vous bénéficierez du visa J1.

Volontariat International – visa J1

Si vous avez moins de 28 ans, avec un diplôme minimum bac+2, vous pouvez opter pour le VIE (Volontariat International en Entreprise) ou VIA (Volontariat International en Administration).

un weekend à San DiegoSeulement valable pour les personnes de nationalité européenne, le VI est un programme Business France (anciennement Ubifrance), favorisant le recrutement de jeunes actifs à l’étranger, par des entreprises françaises. La durée est de 6 à 18 mois. Les secteurs sont variés.

Dans ce cas, vous obtiendrez un visa J1 pour vous, et un J2 pour le conjoint marié qui pourra vivre et travailler sur le territoire.

C’est ouvert aux jeunes (l’inscription doit se faire sur le site jusqu’à la veille de vos 28 ans, et vous pourrez débuter votre VIE jusqu’à la veille de vos 29 ans).

Les profils demandés sont souvent bac+2 et plus.

Les avantages sont : un indemnisation mensuelle (exempté d’impôts donc !) selon le pays et les risques, les 5 semaines de vacances françaises, la couverture santé française, la prise en charge du déménagement outre-Atlantique, avec la possibilité de négocier la prise en charge du loyer (selon la société), des primes (selon la société),  la prise en charge du téléphone (selon la société), etc…

Le but du jeu est de postuler aux annonces qui vous correspondent sur le site civiweb (là où vous trouverez toutes les annonces de VIE).

Stage rémunéré – visa J1

Vous n’avez peu, ou pas du tout d’expériences professionnelles ? Pas de panique ! Les stages sont faits pour ça, et ils peuvent être rémunérés.

collègues stages rémunérésÇa peut être dans le cadre d’un stage d’étude, ou juste pour vous constituer une expérience professionnelle aux Etats-Unis (et vous créer du réseau sur place par la même occasion).

Il faut avoir moins de 35 ans. Et c’est surtout conçu pour les étudiants, jeunes professionnels diplômés d’études supérieures.

Les secteurs sont variés. Les stages peuvent aller jusqu’à 18 mois. Et la rémunération se situe à environ 1 000 $ à 1 500 $ par mois. 

Vous avez le choix de trouver votre stage vous-même, ou par une agence de placement.

Je connais l’agence de placement THE ISC qui aide à trouver votre stage rapidement, et qui vous accompagne dans le processus du visa J1.

Si vous souhaitez postuler, connaitre les autres offres d’emploi, ou en savoir plus, contactez-les directement, et dites-leur que vous venez de mon blog Vivre au-delà des frontières. 😉

Assistant de français – visa J1

Il existe la bourse Fulbright, qui a été mis en place par la Commission Franco-Américaine. Pas besoin d’avoir une expérience en tant qu’instituteur ou professeur de français (mais c’est mieux si vous avez le diplôme FLE).

Du moment que vous ayez au minimum une licence (valable dans certains domaines), moins de 28 ans, et la nationalité française, vous pouvez être assistant de français dans un établissement scolaire aux Etats-Unis tous frais payé.

Ceci pour 1 an, correspondant aux dates de l’année scolaire. Vous partirez sous le visa J1. Les inscriptions se font jusqu’au 1er décembre dernier délai. Les places sont chères, alors ne tarder pas !

Une vidéo de témoignage à regarder.

Les solutions d’expatriation temporaires de 1 an et plus, qui sont une transition vers la résidence permanente :

Etudes universitaires – visa F1

Etudier un an ou plus dans une université américaine représente d’énormes avantages :

  • Vous allez progresser très rapidement en anglais (tous vos cours seront en anglais dans la spécialité que vous souhaitez),
  • Vous serez en possession d’un diplôme américain, ce qui est beaucoup plus facile ensuite pour trouver un travail si vous souhaitez y rester,
  • Certaines écoles permettent d’étendre le visa avec une autorisation de travail (OPT).

travailler en étant étudiant aux USAUn conseil : choisissez bien votre école pour ce dernier point, assurez-vous que vous pourrez bénéficier de l’OPT.

Votre visa sera le F1 dans la plupart des cas. Le désavantage : le coût des études qui tourne à environ 30 000 $ l’année… Mais il existe des solutions pour financer l’école : bourses, prêts, etc…

Je vous propose de vous renseigner sur la bourse Fulbright qui peut financer vos études.

Pour les médecins, généralistes ou spécialistes déjà diplômés dans votre pays, vous devrez obtenir une licence : USMLE, valable pour l’Etat de NY, mais peut-être pas pour les autres.

Vous aurez surement à faire valider votre licence selon l’Etat où vous souhaitez exercer. Cette licence se déroule en trois étapes, dont les deux premières concernent les médecins généralistes, et la troisième, les spécialistes qui veulent exercer une spécialité ultérieurement, ou les généralistes qui prévoient de se former dans une spécialité aux USA. Vous serez alors sous visa J1.

Mutation professionnelle – visa L1

Vous êtes salarié en France, depuis minimum un an dans votre entreprise, et celle-ci a une ou plusieurs filiale(s) aux Etats-Unis ? Demandez une mutation !

tour vitrée du quartier financierVotre visa américain sera alors un L1 pour vous, et un L2 pour le conjoint marié, lui donnant le droit de vivre et travailler sur le territoire. Les enfants et conjoint marié suivent, ne vous inquiétez pas.

Votre société pourra vous proposer un avenant sur votre contrat français. En gros, il sera suspendu pour une période définie : sur plusieurs années, le temps de votre séjour aux USA. Nous avons pas mal de collègues dans ce cas.

Astuce : si votre projet de départ aux USA n’est pas pour tout de suite, vous pouvez tenter de trouver un emploi en France dans une société qui pourra ensuite vous faire muter aux USA. 😉 Vous retrouverez ces entreprises dans la base des employeurs sponsors.

Si votre patron est l’Education Nationale, alors vous pouvez demander une mutation dans une école accréditée, il existe l’AEFE et la MLF. Lisez le témoignage de Elise, prof de français à New York, qui nous explique tout ceci.

Contrat de travail local – visa H1B, E1/E2, O1

Le but est de trouver votre job de rêve dans une entreprise / établissement qui vous sponsorisera le visa de travail.

Cette partie est réservée pour les cadres d’entreprise (ingénieur, manager, consultant) et/ou jeunes professionnels diplômés de l’enseignement supérieur, licence minimum.

Vue sur le Nord Ouest de Manhattan de jour depuis l'Empire State BuildingVoici les secteurs d’activité qui recrutent le plus de francophone aux Etats-Unis : industrie de luxe (cosmétiques – coiffure – mode), alimentation, nouvelles technologies, ingénierie spécialisée, finance, enseignement du français, commerce, santé, science et mathématique, tourisme, juridique.

Et les postes vont être : engineer (ingénieur), consultant, analyst (analyste), manager, post doc, teacher (enseignant), physician (médecins), nurse (infirmières), therapist (thérapeutes), dentist (dentistes), etc…

Vous retrouverez tous les secteurs qui recrutent ainsi que les postes dans la base des employeurs sponsors.

Attention : Si vous êtes infirmier / infirmière, vous devrez passer une équivalence avant de trouver un employeur sponsor. C’est l’organisme CICNURSE qui aide à passer ces équivalences. L’investissement est apparemment de 1 500$. L’organisme qui doit vérifier les dossiers d’études s’appelle CGFNS.

Si vous êtes médecin, vous devrez passer une licence avant de trouver un employeur sponsor, je vous renvoie pour ceci dans le paragraphe « Etudes universitaires » où j’explique la démarche.

Une fois que vous êtes en règle sur vos diplômes, vous retrouverez les employeurs sponsors dans la base des employeurs sponsors.

Sauf erreur de ma part,vous n’avez pas besoin d’équivalence de diplôme dans tous les autres métiers.

enseigner le francaisPour les chercheurs doctorants, vous avez la possibilité d’être maitre de conf et/ou de poursuivre vos travaux dans une université / laboratoire américaine. Vous aurez droit alors au visa J1. Vous trouverez les établissements sponsors dans la base des employeurs sponsors. Pour le financement, renseignez-vous sur la bourse Fulbright.

Pour les enseignants / profs, en plus des dossiers AEFE ou MLF, vous avez toujours la possibilité de trouver une école à cursus français où postuler. Vous les retrouverez toutes dans la base des employeurs sponsors. Ce sera alors le visa J1 pour vous.

Pour les artistes et sportifs de haut niveau, vous avez un visa bien spécifique pour vous qui est le O1. Pareil, vous retrouverez les employeurs sponsors de ce visa dans la base des employeurs sponsors.

Pour les autres métiers (managers, consultants, analystes, ingénieurs), vous pouvez avoir recours aux visas E1/E2 ou bien H1B.

visa H1B, visa de travail pour les Etats-UnisLe visa H1B est le visa de travail aux USA par excellence. Vous pourrez être embauché dans une société américaine, et changer de société en cours de visa.

Et il existe le visa E1 et E2, seulement valable dans les entreprises de même nationalité que vous.

Donc une entreprise française avec une filiale aux USA peut vous embaucher sous un visa H1B, E1 ou E2. Nous sommes passés par cette solution pour partir aux USA.

Nous avons chacun trouvé un employeur. Ce sont deux sociétés françaises, avec leur filiale à New York. Elles nous ont embauchés sur contrat américain, et sponsorisés nos visas. Maxime, le E2, visa investisseur, et moi, le E1, visa négociant.

Si vous êtes en couple, et que seul un de vous a trouvé un employeur, établissez les démarches ensemble, pour obtenir le visa E1 ou E2 pour tous les 2, qui permettra au concubin de travailler sur le territoire.

Par contre, seul le mariage est reconnu par l’administration américaine, comme preuve de votre union. Vos enfants auront leur visa américain, pas de souci de ce côté-là.

Attention au visa H1B, qui lui, permet au conjoint de travailler seulement dans certains cas. Mais il n’y a pas de souci pour la scolarisation des enfants.

Tous les entreprises sponsors de ces visas (O1, H1B, E1, E2 et J1) sont dans la base des employeurs sponsors.

Création d’entreprise – visa E2

Vous avez une idée à développer ? Monter une entreprise aux USA vous permettra de pouvoir y vivre.

Il vous faudra alors apporter 100 000$de capital si c’est du service, 250 000$ si c’est de la marchandise pour être sur de bénéficier du visa E2. Cependant, il est toujours possible d’apporter moins de capital.

Pour ceci, je vous conseille de contacter un avocat, ou un expert. Il existe plusieurs solutions pour financer cette somme : crowdfunding, prêts, etc.

Ces types de visa américain sont une passerelle plus ou moins rapide vers la green card, donc résidence permanente aux Etats-Unis. Ce sera assez simple avec le visa H1B, L1 et O1 (selon votre profil). Ce le sera moins avec un visa E1 et E2, mais toujours possible.

Et pour le J1, ce ne sera pas possible. Cependant, les enseignants pourront quand même recourir au H1B ensuite, puis la green card.

Les solutions permanentes et visa américain :

Carte verte de la loterie – Green card

Tentez votre chance : jouez à la loterie de la greencard (carte verte).

La greencard est le visa immigrant, qui vous permettra de travailler sans problèmes aux USA.

L’inscription à la loterie est accessible à tous, gratuite et rapide (10 minutes), et doit se faire courant novembre. Vous pouvez vous réinscrire tous les ans.

expatriation aux USA, visa américainPour vous inscrire, cliquez ici (ce site ne fonctionne pas avec le navigateur Chrome). Même si vous n’êtes pas reçu (vous recevrez les résultats en mai de l’année d’après), regardez régulièrement vos résultats, il est possible que vous soyez sur la liste d’attente.

Pour les couples : si un des deux reçoit la green card, que ce soit par la loterie ou par un autre moyen, il faut que vous soyez mariés, et ayez le contrat de mariage le jour de l’entretien à l’ambassade pour finaliser son obtention.

Sinon, il faut à peu près 2 ans pour que le concubin (suite au mariage), obtienne la green card (si vous ne viviez pas encore ensemble). Pendant ce temps-là, il n’aura pas le droit de vivre et travailler aux Etats-Unis… Il faudra qu’il se fasse alors sponsoriser par une entreprise comme nous l’avons vu précédemment.

Avec la carte verte, vous pourrez vivre aux Etats-Unis, et y faire ce que vous souhaitez ! Y faire des études, y travailler, etc…

Aussi, attention aux arnaques qui rôdent autour de la loterie de la Green card !

N’attendez pas vos résultats les bras croisés, seulement 1 % des inscrits recevront la carte verte… Mais je vous en parle quand même, car j’ai eu l’occasion de rencontrer des heureux gagnants.

Alors pourquoi ne pas essayer ! Mais en attendant, explorez les autres possibilités de l’article.

Mariage – Green card

obtenir la greencardUne autre moyen pour bénéficier de la green card rapidement, c’est de se marier avec un Américain ou une Américaine !

Je parle bien dans le cas où votre conjoint(e) est américain, et non pas des mariages blancs qui sont illégaux…

Découvrez le témoignage de Cindy qui s’est marié, donc qui est passée d’un visa J1 à la green card.

Investissement de plus de 500 000$ – Green card

Si vous avez un demi million en poche, alors sachez que vous pouvez obtenir la green card (c’est en 2 temps) en investissant cette somme d’argent dans des biens immobiliers à louer, ou encore dans une ou plusieurs sociétés.

Qu’avez-vous pensé de ces solutions ? Quelle est la meilleure pour vous ? N’hésitez pas à mettre en commentaire si vous connaissez d’autres !

Je vous souhaite toute la réussite dans votre projet !

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

5 reponses pour 15 solutions pour s’expatrier aux Etats-Unis

  1. Sokpoh dit :

    Vraiment votre site est très très intéressante, par la grâce de dieu j ai l’ espoir que je vais réussir mon rêve.
    Que le bon dieu vous bénisse merci

  2. Mélanie dit :

    J’ai lu et relu cet article un grand nombre de fois depuis hier et mise à part gagner au Loto pour investir ou lancer mon entreprise, me marier (mais je ne connais aucun Américain donc ça démarre mal) ou gagner la Greencard annuelle, je peux oublier mon projet d’expatriation aux USA malheureusement 🙁 Je savais que c’était difficile d’aller là-bas mais je pensais vraiment que j’aurais une chance quoi, mais là aucune des manières d’obtenir un visa ne correspond à ma situation. Bien triste …

  3. Jeremy dit :

    Bonjour !

    Merci beaucoup pour ce site et tous ces articles, qui sont une véritable mine d’or !

    Mà conjointe est franco-américaine (nous sommes ensemble depuis plus de 6 ans) et nous vivons actuellement en France avec le désir de partir travailler aux US.

    Nous envisageons donc de nous marier. Même avec l’arrivée de Trump au pouvoir, cette solution est-elle toujours une bonne idée pour pouvoir travailler et vivre aux Etats Unis ? Cela ne complique-t-il pas l’obtention de la green card ?

    Merci beaucoup !

  4. Ouedraogo dit :

    Bonjour je suis un jeune vivant au Burkina faso j’ai fais mes études en mécanique automobile jais eu le CAP,le BEP et le Bacalaurea professionnel actuellement je suis dans une entreprise de réparation d’engi Lourd en formation
    Puije avoir la chance d’obtenir un stage au USA??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelles sont vos chances de décrochez un job aux USA ?

Testez votre éligibilité à partir travailler aux USA selon votre profil et situation !