7 choses à savoir pour obtenir votre visa J1 pour les USA

Commentaires (29) Les visas pour les Etats-Unis

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Après plusieurs questions que l’ont m’a posé, j’écris aujourd’hui sur le sujet du visa J1 aux USA, spécialement pour un stage. J’ai fait des recherches, et j’ai trouvé que plus de 13 718 visas J1 ont été délivrés pour la France en 2014. C’est un des visas les plus distribués, et c’est aussi un des plus facile et rapide à obtenir.

Cependant, il faut y être éligible… 

Le visa J1, c’est quoi ?

visa J1 USA, visa stage USALe visa J1 est un visa d’échange de compétences entre les Etats-Unis et les autres pays du monde. Il est constitué de 14 catégories concernant les enseignants, chercheurs, médecins, spécialistes, moniteurs de camp de vacances, enseignants et jeunes professionnels. Vous retrouverez toutes les catégories J1 sur le site du gouvernement.

Mais aujourd’hui, je vais surtout parler de 2 catégories : trainee et intern. Les 2 catégories spécialement pour l’acquisition d’une nouvelle compétence dans votre domaine.

Le visa J1 intern et trainee, c’est pour qui ?

Pour obtenir le visa J1 catégorie « intern », il faut :

  • être étudiant ou avoir moins de 1 an d’expérience après un diplôme post-bac,
  • trouver un stage / job aux Etats-Unis qui doit être dans le même domaine que les études supérieures (selon les cours que vous avez eu, et votre stage de fin d’année).

Pour obtenir le visa J1 catégorie « trainee » ou PCT (Professional Career Training), il faut :

  • avoir au minimum 1 an d’expérience après un diplôme post-bac, ou bien 5 ans d’expérience (en dehors des USA), si vous n’avez pas de diplôme à partir de l’âge de 18 ans,
  • trouver un stage / job aux Etats-Unis qui doit être dans le même domaine que votre expérience ou études.

Le stage / job doit être dans un de ces domaines / secteurs : 

Architecture Finance
Art et la culture Marketing
Art culinaire Immobilier
Ingénierie Mathématique
Hôtellerie / Restauration Administration publique
Technologies de l’information Communication
Droit Information / Média
Management Science sociale
Commerce Tourisme

Exemples :

Si vous avez 25 ans, un master  »langues culture entreprise », et une expérience de 1 an en tant qu’assistant commercial, alors vous devrez trouver un stage / job aux Etats-Unis dans le domaine du commerce.
Votre visa sera le J1 trainee.

Si vous avez 23 ans, un CAP « restauration », et une expérience de 5 ans (depuis vos 18 ans) en tant qu’assistant hôtelier, alors vous devrez trouver un stage / job aux Etats-Unis dans le domaine de l’hôtellerie.
Votre visa sera le J1 trainee.

Si vous avez 23 ans, et venez d’être diplômé en licence « informatique mathématique appliqué à l’économie », alors vous devrez trouver un stage / job aux Etats-Unis dans le domaine de la technologie de l’information, ou bien des mathématiques.
Votre visa sera le J1 intern.

Si vous partez avec votre femme/mari, il/elle bénéficiera aussi d’un visa, le J2, lui permettant de rester aux USA, et d’y travailler n’importe où, à condition de prouver que ce ne sera qu’un salaire d’appoint.

Quelles sont les conditions du visa J1 ?

L’entreprise doit aussi remplir des conditions pour avoir le droit de prendre une personne en visa J1 :

  • Elle doit être créée depuis plus d’un an,
  • Et doit avoir 5 employés minimum à temps plein sur le lieu de stage (par stagiaire).

Pendant votre mission aux USA, vous serez étroitement lié avec votre entreprise, vous ne pourrez pas travailler pour un autre employeur en parallèle avec le même visa, ou en changer.

visa J1 USA, visa stage USASi pour diverses raisons, vous quittez votre société, votre visa J1 ne sera plus valide, ainsi que le J2 de votre conjoint (si vous êtes venu à 2). Vous aurez alors 30 jours pour quitter le territoire.

Concernant le salaire, il n’y a pas de minimum ou de maximum pour une durée de moins de 6 mois. Au-delà, la rémunération doit être à hauteur du salaire minimum local (tout dépend de la ville et de l’Etat, mais souvent dans les grandes villes, il tourne autour de 1 000$ / mois), et il n’y a pas de plafond maximum.

Donc techniquement, vous pouvez être rémunéré autant qu’un salarié de la société. Cependant, vous devez justifier que vous êtes ici pour acquérir de la compétence. Et le fait d’être rémunéré au même montant que les employés peut éveiller des soupçons au niveau de l’USCIS (U.S. Citizenship and Immigration Services), qui peut tout simplement refuser la demande de visa.

Pour ne pas encourir le risque d’un refus, il est bien de fixer la rémunération un poil en-dessous de la moyenne de salaire pour ce poste, dans la société. Je connais des personnes en J1 qui gagnent modestement bien leur vie…

Quelle est la durée du visa J1 intern et trainee ?

Ce visa permet au jeune de se constituer une expérience professionnelle aux USA :

  • de 1 à 12 mois non-renouvelable pour la catégorie intern,
  • de 6 à 18 mois non-renouvelable pour la catégorie trainee (et seulement pour 12 mois si vous travaillez dans le domaine restauration et hôtellerie).

Le visa J1 est un visa d’échange, et n’est aucunement prévu pour une immigration. C’est-à-dire que vous devrez retourner dans votre pays natif une fois votre contrat terminé (vous avez un mois pour quitter le territoire après avoir fini votre stage), le but étant de mettre à profit votre riche expérience américaine.

Si vous avez été financé par un organisme public, il est possible que vous soyez soumis au « 2 years Home Country Presence » (article 212) qui vous oblige à rester dans votre pays natif pendant 2 ans, après votre retour des USA.

Donc votre but est de profiter pleinement de votre année aux Etats-Unis pour vous améliorer le plus possible en anglais, ainsi que les capacités professionnelles. Cependant, certains d’entre vous prennent tellement plaisir avec cette nouvelle vie, qu’ils changent d’avis entre-temps et ne veulent plus revenir dans leur pays !

Eh oui, ça arrive.

Est-il possible de basculer ensuite sur un visa de travail pour rester aux Etats-Unis ?

visa J1 USA, visa stage USALe visa J1 ne vous ouvrira clairement pas la porte vers un visa de travail.

Cependant, cette expérience aux Etats-Unis vous aura donné la richesse de comprendre la culture américaine, qui va beaucoup vous aider ensuite pour recommencer des démarches dans le but d’un visa de travail.

Dans le cas où vous avez signé la clause des 2 ans, il ne vous sera pas possible d’obtenir un visa de travail pour les USA tout de suite après. Cependant, c’est possible en faisant une demande de dérogation, mais beaucoup plus compliqué !

Dans tous les cas, vous ne pourrez pas redemander un visa J-1 trainee directement après. Vous devrez attendre 2 ans en dehors des USA pour en refaire la demande.

Comment trouver votre stage/ job ?

Vous avez plusieurs solutions.

  • Soit vous postulez aux offres VIE (Volontariat International en Entreprise). Attention, ce programme est seulement pour les Européens âgés entre 18 et 28 ans. La majorité des offres demandent des personnes diplômées, avec un peu d’expérience professionnelle. Notez que le VIE concerne seulement les entreprises françaises(ou certains pays d’Europe).
  • Soit vous utilisez la base des employeurs sponsors pour trouver votre employeur et les offres qui vous intéressent. Ou bien à plus grand échelle par le biais de l’annuaire LinkedIn. Vous devez dans ce cas, être en possession d’une lettre de motivation spécifique avec demande de visa.
  • Soit vous passez par une agence de placement qui connaît bien le marché, et qui a déjà un porte-feuille d’entreprises sponsors du visa J1.

Pour votre CV, soyez le plus transparent possible. Mettez l’intitulé de vos études comme ce qui est écrit sur votre diplôme, et détaillez les cours que vous avez suivis (le recruteur ne connait pas du tout les diplômes français). 

Comment obtenir le visa J1 ?

Une fois que vous avez entre les mains, la promesse d’embauche signée par votre employeur, il faut compter généralement quelques semaines (ça peut être en moins d’un mois) pour obtenir le visa.

visa J1 USA, visa stage USALa demande peut se faire à n’importe quelle période dans l’année, il n’y a pas de quota, et les démarches de l’entreprise sont simplifiées comparé aux autres visas.

Car l’entreprise n’a pas besoin de faire appel à un avocat, ce n’est pas elle directement qui vous sponsorisera le visa, mais un organisme spécialisée.

J’en connais 4 : Intrax, InterExchange, CIEE ou encore ASSE.

Pour la prise en charge des frais du visa, tout va dépendre de l’entreprise que vous trouverez.

Si vous passez par une agence de placement, ou si vous démarchez vous-même les entreprises à grande échelle, il est fort possible que ce soit à vous de prendre en charge les frais du visa. Effectivement, la demande est plus forte que l’offre. Donc si vous êtes extra-motivé, il va falloir malheureusement contribuer financièrement.

Si vous passez par un VIE, les frais du visa sont toujours pris en charge (car l’entreprise bénéficie d’aide avec Ubifrance).

Si vous trouvez une entreprise par votre réseau professionnel, ce sera beaucoup plus facile pour vous de négocier les frais à la charge de la société.

Le prix d’un visa J1 pour une durée de 18 mois s’élève à environ 3 000$, avec l’assurance santé comprise (vous serez couvert de vos éventuels problèmes de santé sur le territoire américain, un énorme avantage !). J’ai trouvé ce site pas mal, qui explique les conditions du J1, vous pouvez même y faire un test d’éligibilité !

Quelles difficultés rencontrez-vous pour obtenir votre visa J1 pour les Etats-Unis ? Mettez les en commentaire !

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

29 reponses pour 7 choses à savoir pour obtenir votre visa J1 pour les USA

  1. Margaux D dit :

    Hello Sarah !

    Comme d’habitude, un post hyper clair et riche en infos ! Merci 🙂
    J’étais persuadée que la clause des 2 ans concernait uniquement les VIE spécifiquement…
    C’est assez décevant de constater que même les J-1 Trainee ou Intern (hors VIE) sont aussi concernés par cette contrainte…

    As-tu entendu parlé d’exceptions cependant ? Car je connais quelques personnes ici qui ont été embauchés par leur entreprise suite à un stage avec un visa J-1.

    • Claire Busson dit :

      Bonjour Sarah, Bonjour Margaux,
      Merci pour ce bel article expliquant des informations compliquées de facon très claire.

      Pour information:
      La règle des deux ans entre deux Visa j1 Trainee est une règle du département d´état américain que vous trouverez en page 8 (en bas à gauche) de ce document: https://www.gpo.gov/fdsys/pkg/FR-2010-08-11/pdf/2010-19727.pdf#page=8
      Elle ne dépend donc pas des règles internes aux sponsors.

      • Sarah dit :

        Bonjour Claire,
        Merci pour cet éclaircissement. 🙂
        Donc à ce que je comprends après avoir lu le passage sur cette règle dans le document, les 2 ans s’appliquent dans tous les cas, seulement entre 2 visas J1 Trainee. Et non pas si la personne est sous visa J1 Trainee, et que l’entreprise souhaite lui sponsoriser un visa H1B, ou E2 ?

        • Claire Busson dit :

          C´est correct Sarah. Cependant, les entreprises et le stagiaire signent un accord avec le sponsor du Visa qui engage l´entreprise à ne pas assister le stagiaire dans un changement de Visa sur le territoire américain. Le but du Visa J1 Intern/Trainee étant d´offrir aux stagiaires ainsi qu´aux entreprises une expèrience d´échange culturel et de compétences professionnelles sur une pèriode limitée afin de permettre aux deux parties de se développer professionnellement dans leur pay respectif, le stagiaire a pour obligation de revenir dans son pays à la fin de son Visa J1 intern ou trainee.

          • Delphine dit :

            Bonjour Claire,
            Je ne comprends pas très bien ta réponse: il est dit plus haut que certains sponsors demandent de signer une clause pour s’engager a ne pas demander un visa de travail a l’issu du stage.
            Il y a donc des sponsors qui ne font pas signer cette clause et cela serait donc possible si l’on se rapproche du bon sponsor, m’est ce pas?

    • alioune sene dit :

      je suis travail mécanique

  2. S Buisson dit :

    Bonjour Sarah

    Lors de récents voyages aux USA, J’ai pu trouver un stage d’un an cet été, dans une belle Patisserie à Chicago
    (contrat ferme, signé, pour un stage de juin 2017 à juin 2018)
    Sachant qu’en France, j’ai obtenu mon CAP Pâtisserie cette année (mai 2016)

    Et là, maintenant, je galère pour le VISA, car j’ai déjà fait 2-3 tentatives,
    Et tous les organismes me disent que malgré l’acceptation par les sponsors, mon dossier ne passera pas à cause du CAP, qui ne serait pas assez « académique » (car bcp de pratique dans la formation déjà)

    Qu’en pensez vous ? comment faire pour avoir ce visat J-1 (Intern ou Trainee, peu importe)
    J’ai déjà fait bcp de recherches, je me suis déjà bcp renseignée, entamé bcp de démarches
    C’est très frustrant d’avoir pu décrocher un beau stage (rémunéré, bonnes conditions, etc)
    Mais de ne pas réussir à avoir mon visa J-1

    Merci bcp pour votre aide et vos conseils

  3. NGODIE YANIC dit :

    bonsoir je suis camerounais âgé de 32ans je souhaite venir au Etats-unis pour y travailler j’ai un BTS en génie civil et une esperience de travail au chemin de fer camerounais (CAMRAIL) en tant que cheminot. Pouviez m’aider j’en vraiment envie

  4. Juliette.B dit :

    Bonjour Sarah,
    Merci pour vos informations!
    Je me demandais si en temps que jeune diplômée, si je trouve un emploi aux usa est ce que je peux passer par le visa J-1 ou se sera uniquement un visa Hb1 ?

  5. Olivia dRv dit :

    Bonjour Sarah,

    Merci pour cet article si clair et précis ! Cependant, il me reste 2 questions, peut être connais tu les réponses ?

    – je suis encore en école de commerce (cad sans diplôme), et je viens de trouver mon stage aux usa, quel type de visa (trainee ou intern ) dois je demander ?

    – dois je forcément passer par une agence pour obtenir le visa ou directement par l’ambassade ?

    Merci beaucoup !

    • Sarah dit :

      Bonjour Olivia,
      Si tu lis bien l’article : « avoir moins de 38 ans et plus de 18 ans, être étudiant ou avoir moins de 1 an d’expérience après un diplôme post-bac, » dans ce cas, c’est un J-1 intern qu’il faut que tu demandes.
      Tu n’est pas obligé de passer par une agence de placement, par contre sans sponsor, l’ambassade ne pourra rien pour toi. Tu dois donc passer par un organisme sponsor. Tu les as dans l’article
      A+
      Sarah

  6. Jeanne Monloubou dit :

    Bonjour Sarah,
    Super ton article, merci pour l’éclairage !

    Une petite question toutefois; saurais-tu s’il est possible de faire les démarches tout en étant à l’étranger ?
    Je m’explique : je vais faire un premier stage au Japon jusqu’en novembre 2017, puis j’enchaine sur un 2ème stage courant décembre 2017.

    Du coup, j’aimerais savoir s’il est possible de faire toutes ces formalités tout en étant au Japon ?

    Merci encore!
    Jeanne

    • Sarah dit :

      Hello Jeanne,
      Oui, tu pourras faire les démarches depuis le Japon. Par contre, tu devras retourner dans ton pays juste quelques jours avant les USA, pour l’entretien à l’ambassade.

  7. Mélanie dit :

    Waw, encore un article très complet et intéressant !! 😀 Mais ça me conforte dans l’idée que l’expatriation aux USA … Va falloir que j’oublie :'( Il n’y a vraiment rien pour mon profil. Dans ce cas-ci, je suis déjà diplômée mais je n’ai pas un an d’expérience après le diplôme et je ne les aurais pas. C’est vraiment dommage car vu qu’il n’y a pas d’emploi dans mon domaine (culture, médias) avec mon diplôme de communication, et encore moins des entreprises prêtes à sponsoriser mon visa, c’était un peu mon dernier espoir d’expatriation ce visa J1 :-/

  8. Oumou dit :

    Salut,
    Ton article m’a été très utile!
    Cependant j’ai des questions à te poser:

    – Alors que je postulais pour une entreprise privée du divertissement, celle-ci m’a demandé si j’avais besoins que la compagnie me fournisse un sponsor. Qu’est-ce que cela veut dire? Est-ce à moi de payer le sponsor ou bien l’entreprise?

    – Pour les entreprises qui précisent dans leurs annonces, dans les requirements, « You don’t need a visa sponsorship ». Pourquoi? Qu’est ce que ca leurs coute réellement? si j’ai bien compris, on peut passer par une agence privé de sponsor. donc peut-on postuler tout de même, en leurs précisant qu’ils n’ont pas à s’inquieter car j’acheterai et ferai moi-même les démarches pour avoir le visa

    – J’ai de la famille aux un peu partout aux Etats-Unis. J’aimerai pouvoir prendre des vacances avant de commencer le stage. Donc admettons que le stage est de 4 mois, et je veux rester un mois de plus pour vacances. Dois-je prendre un visa intern de 5 mois, (même si le stage ne dure que 4) ou alors prendre un visa de 4 mois en plus d’un visa touriste? Ma question est donc de savoir si les visas peuvent être « combinés »

    Mes questions sont très longues mais j’espère vraiment que tu pourra m’apporter des réponses.

  9. Oumou dit :

    J’oubliais une dernière question:

    – est-il possible d’avoir un job part-time (pour arrondir les fins de mois) type serveuse avec un visa intern

  10. Nath dit :

    Bonjour,
    Je suis actuellement aux États-Unis avec un visa j-1 trainee pour un an. Suite à un conflit entre une employée et mon patron, l’inspection du travail a débarqué. Comme j’étais dispo, ils m’ont interviewée. J’explique que je travaille ici en tant que trainee, 40h par semaine, payée 1300$ par mois. Ils m’arretent net. Ils me disent que suis sous payée par rapport au salaire minimum légal de Californie (où je suis). Ils ont calculé que j’étais payée 7,5$ de l’heure alors que le minimul légal de l’état est 12$ de l’heure. Ils me disent donc que mon patron n’a pas le droit et qu’ils vont faire remonter ça. Ils me précisent qu’il n’a pas le droit de me virer et qu’il est obligé de me rembourser mon dû et de me payer correctement. Ils me précisent aussi que le patron n’a pas le droit de me demander quoi que ce soit par rapport à cet entretien. Du coup je ne lui ai rien dit et ai attendu tranquillement que les pros fassent le travail.
    Or, j’ai reçu un appel de l’organisation qui m’a trouvé ce stage me disant que mon patron les avait appelé, inquiet car un de mes collègues lui a tout raconté, et il aurait également dit qu’il recevait des messages de la part de l’inspection du travail tous les jours pour tout un tas de choses, qu’il voulait s’assurer que tout était en règle et qu’il pensait que j’avais des contacts avec l’inspection. Comme il ne peut rien me demander directement, il a demandé à l’organisation de s’en charger. La dame me dit que c’est totalement légal, que l’inspection n’y connait pas grand chose au statut des visas j-1 et qu’elle m’enverrait un email exoliquant tout ça, comme ça si l’inspection me met la pression, je peux leur envoyer ce document pour preuve que mon patron n’edt pas dans l’illégalité. Document que je n’ai jamais eu…
    Je parle donc de ça finalement à mon patron et lui explique que je n’ai pas de contact avec l’inspection et que j’ai juste répondu à des questions. Il m’a ensuite dit, jepensais qu’on avait une relation basée sur la confiance et que tu m’en aurais parlé. Je lui ai expliqué mon point de vue et il a compris.
    Ceci dit, j’ai demandé sur des sites d’avocats, ils sont tous formels: c’est illégal. Aussi, j’ai tenté de recontacter l’inspection, je suis tombée sur une secrétaire et ils ne m’ont pas rappelé. Que faire ? Qui croire?

  11. William dit :

    Bonjour,
    J’aimerais avoir une précision sur le mini d’exp. de 1 an avec un diplôme post-bac pour le J-1 Trainee :

    – Est-ce qu’un contrat d’apprentissage/professionnalisation compte ?

    Je sors d’un master en alternance (2 ans, bac+5), et d’une licence pro elle aussi en alternance avant cela (1 an, bac +3). J’ai donc 3 ans d’alternance depuis mon bac+2

    Merci

  12. arhainx dit :

    Bonjour,
    Je cherche des avis sur internet mais n’en trouve aucun (hors du site)
    Sais-tu s’ils sont sérieux ?
    https://www.stage-usa.net/reviews

  13. Shaina Bonnot dit :

    Bonjour!
    Super article!!
    J’ai une question… Je dois faire un stage de 2 mois à l’étranger de mai à juillet dans le cadre de mon BTS et j’ai trouvé une université qui est d’accord pour me prendre en tant que stagiaire non rémunéré. Cependant je suis perdu pour le visa que je dois prendre, avec un ESTA est ce possible de partir??

    • Sarah dit :

      Hello Shaina,
      Non ça ne fonctionne pas avec l’ESTA, qui est uniquement à utiliser à des fins touristiques.
      Il te faut demander le visa J-1 Intern.

  14. Cesaratto Lea dit :

    Coucou ! Article très intéressant !
    Je me pose néanmoins une question : quelles sont les démarches à suivre si je souhaite:

    – faire un premier semestre d’étude à NY dans le cadre d’un échange universitaire avec ma fac (ce qui nécessite le visa J-1)
    – faire le second semestre de la même année au sein d’une entreprise, toujours à NY, dans le cadre d’un stage de Master (J-1)

    Dois-je m’adresser directement à l’Ambassade Américaine afin qu’elle m’accorde un visa J-1 d’une validité de 1 an, bien que je change d’activité d’un semestre à l’autre ?

    Merci 🙂

    • Sarah dit :

      Bonjour Lea,
      Pour les études, ce sera surement le visa F1, ou M1 si ce sont des études plus professionnels. Peut-être sinon le J1, il faut que tu demandes à ton école pour ça, en leur exposant que tu as le stage après.
      Le stage, ce sera un visa J1 intern (seulement le stage), ou un visa J1 spécial qui fait étude + stage, ou bien encore tu peux avoir l’OPT / CPT sous le visa F1, et je ne sais pas si ça fonctionne sous un visa M1.
      Donc à voir avec ton école, si tu vas avoir le J1, ou le F1 ou M1 avec eux, et si F1 ou M1, est-ce que ça ouvre à l’OPT, témoignage de Gaëlle ici pour plus d’info : https://vivreaudeladesfrontieres.com/travailler-aux-usa-avec-un-visa-etudiant/
      Sinon ce sera un visa J1 intern, et donc changement de visa entre étude et stage.
      Et non ça ne sert à rien de voir avec l’ambassade directement. C’est l’école qui pourra te renseigner, et si tu as besoin d’un visa J1 intern, ce sera ensuite un organisme sponsor, qui demandera lui, que tu aies déjà un employeur qui te prenne en stage

  15. Luc dit :

    Bonjour Sarah

    Je vais entammer au mois de septembre une année de césure d’échange dans une entreprise americaine. Je vais donc bénéficier d’un visa J-1.

    Si j’ai bien compris, ce visa me permet d’arriver aux USA 30 jours avant le début de mon échange (le 1er septembre dans mon cas), et de quitter le territoire américain avec l’accord de mon sponsor.

    CEPENDANT, savez vous s’il est possible de quitter le territoire américain durant la période des 30 jours précédant le début de mon stage? Je souhaiterais en effet visiter le Perou durant cette période mais en passant auparavant par nyc (prix des billets a/r, déposer des bagages etc…) mais impossible de savoir si cela est possible.

    Je ne sais pas par ailleurs s’il est possible d’entrer sur le territoire US avec un visa touriste (ça réglerait le soucis) si mon visa J1 est déjà présent sur mon passeport ?

    Est ce que si je prend L’ESTA, ca n annule pas mon statu « d’intern »?

    En vous remerciant par avance,

    Bonne journée

  16. Léa dit :

    Bonjour Sarah,
    Mon cas est un peu particulier. Je souhaite partir aux Etats unis pendant 6 mois chez un cavalier pro en tant que « working student » mais je ne sais pas vers quel visa me tourner, est ce que tu serais me conseiller?
    Merci d’avance!
    Léa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.