13 automatismes à avoir pour se sentir chez soi aux USA

Commentaires (2) Formalités: Les premiers pas aux USA

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Les Etats-Unis, rappelons le, font 17 fois la France. Encore heureux, ce n’est pas le plus grand pays du monde. Mais en débarquant aux USA pour la première fois (avec un ESTA pour voyager aux USA, ou un visa pour une expatriation aux USA), il y a moyen que vous vous sentiez perdu. C’est complètement normal, mais n’ayez pas peur ! Ce sont des automatismes de la vie de tous les jours qui se mettront gentiment en place.

Pour vous préparer, je les ai regroupé dans cet article en 13 catégories. Ca touche tous les domaines : au restaurant, en soirée, à la banque, dans la rue, en voiture, au parking, au travail, etc…

1. Repérage des alentours !

Pour tous les petits nouveaux, perdus dans cette jungle (urbaine ou campagnarde), pensez vite à vous prémunir d’une carte SIM, un numéro américain, avec data (Internet). Avec ça déjà, vous aurez google maps : ouf, sauvez ! Google maps est très développé aux Etats-Unis, côtes Est et Ouest (je ne connais pas pour les Etats du milieu). Si vous souhaitez vous rendre d’un point à un autre, il fait autant GPS en voiture, à pied, ou en vélo, mais il fourni aussi les horaires de train, bus, métro, avion, Uber, etc…

Ensuite, référez-vous aux journaux des Français, il y en a 2 : French Morning et French District. Ce qui vous donne un aperçu des évènements, nouveautés,, et de l’aide de la communauté française. 😉

les différents quartiers de New York, Manhattan et BrooklynPour New York City et valable aussi pour les autres villes des USA

Il est très facile de se repérer sur Manhattan. Toutes les avenues sont verticales, et toutes les rues sont horizontales . Les avenues sont numérotées de droite à gauche de 1 à 12. Et les rues sont numérotées du sud vers le nord, de 1 à 220.

Les avenues traversent donc sur toute la longueur de Manhattan, donc elles sont très longues ! Et les rues, sur la largeur. Quand on vous donnera une adresse, on vous précisera souvent comme ceci: « 6th av, between 23th and 24th st.« 

2. Communiquer… en anglais bien sur !

Ahhh, les joies de l’anglais américain… Voici mes anecdotes sur mon intégration aux USA. Vous verrez, ce n’est pas si simple que ça !

D’autres conseils ? Huummm… A part prendre quelques cours d’anglais avant d’arriver, histoire de se débrouiller dans la vie de tous les jours, lire des bouquins en anglais, écouter, regarder des films en anglais, et ensuite de ne pas hésiter à rencontrer du monde sur place pour pratiquer, je ne connais pas de formule magique…

Que dites-vous d’un article pour apprendre un peu de slang language (vocabulaire familier) ? Ca me tente bien d’écrire sur ce sujet, dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires. 😉

3. Au restaurant

La question fatidique « Qu’est-ce qu’on mange à midi ? »

manger au restaurant New York CityIndien, polonais, mexicain, chinois, japonais ou italien ? Finalement que de choix !

Mais le mieux reste le pastrami pour savourer une viande, ou bien les ribs de toutes sortes : porc, bœuf, agneau… Ou bien le fameux burger traditionnel, accompagné de ses frites maison, un délice ! Et sans oublier le cheesecake en dessert !

Pour choisir votre restaurant, cherchez la lettre affichée sur la devanture. C’est la note hygiène. Si c’est A, c’est que le restaurant est propre. Vous pouvez y manger sans avoir peur d’être malade. 🙂 Quand c’est C, c’est que ce n’est pas terrible, alors ne vous attendez pas à du grand luxe.

Vous allez être surement impressionnés par les sodas à volonté dans les fast food. Mais vous pouvez aussi l’avoir au restaurant ! Demandez un club soda, et le refill (remplissage) à chaque fois que votre verre est vide. Ce sera compris dans le prix.

Le petit-déjeuner

Le brunch les weekends, accompagné d’un bagel, de French toasts (pain dorée) d’un cocktail Mimosa et des œufs de tous styles ! Trop bon ! Mais il y a aussi les fameux donuts et cookies.

Prix affiché, attention

Les prix au restaurant sont affichés hors taxes, et ceux-ci sont ensuite ajouté à la fin. Les taxes varient selon les Etats. (8 % à New York, 6 % dans le New Jersey, 8 % au Texas, 10% en Californie). Ce ne va généralement pas au-dessus de 10%.

Ensuite, il faut rajouter le tips (service) qui n’est pas inclus dans le prix non plus.

Un service ? Un pourboire !

Le tips (pourboire) est un gros sujet à part entière, découvrez comment fonctionne le tips aux USA.

4. Le dollar, et le coût de la vie

La monnaie

Sarah avec la serviette 100 dollarsLe dollar ! Tous les billets sont de la même taille, que ce soit le billet de 100 $ ou bien le billet de 1 $ (j’ai vu très peu de pièces de 1 $).

Pour les transferts, je connais Moneytis qui est un comparateur d’organismes de transferts d’argent internationaux (EUR-USD par exemple). Cela vous permet de connaitre l’organisme le plus avantageux. 😉

Maxime a aussi utilisé à plusieurs reprises TransferWise sans aucun souci pour des virements DOLLAR-EUR. C’est fiable et sécurisé. Les taux sont ceux du jour et les frais très réduits, l’argent est viré en général en une petite semaine.

Le coût de la vie

Tout dépend de la ville, mais globalement, à New York et à San Francisco, le coût de la vie est plus cher. Mais je vous rassure, les salaires suivent (quoique, tout dépend du métier).

Si vous allez habiter à New York, calculez votre futur pouvoir d’achat selon les prix des locations, etc…

5. Compte bancaire, et carte de crédit

Retirer à un distributeur

une banque à DallasPour en retirer, ou consulter vos comptes, il faut chercher un ATM, Automatic Teller Machine (distributeur de billets). Utilisez la bande magnétique de votre carte, et non la puce. C’est à dire qu’il ne faut pas introduire la carte et la laisser dedans durant la transaction, non. Il faut la swipper : l’introduire, attendre une demi-seconde, et la retirer aussi sec, pour que le lecteur puisse lire la bande.

Depuis 2016, les puces sur les cartes bancaires sont arrivées aux Etats-Unis, alors les 2 possibilités existent (puce ou bande).

Dans tous les distributeurs autres que votre banque, vous devrez payer un fee (des frais) entre 1,5$ et 3$ par retrait, quel que soit le montant. Certaines banques en ligne proposent cependant de les rembourser (AllyBank, CapitalOne, etc…).

Services bancaires

Je vous invite à lire l’article sur l’ouverture d’un compte bancaire, ainsi que celui qui explique la différence entre debit card et credit card.

6. Se déplacer en voiture et transport en commun

Les USA, c’est la voiture

train lors d'une tempête de neigeAux Etats-Unis, il vaut mieux avoir une voiture. Pourquoi ?

Le train existe aux USA, mais il reste assez cher à côté du prix de l’essence 0,60 § / litre.

Donc vous avez le choix, voyager en bus ou en voiture, la solution recommandée, la plus flexible.

Pour louer une voiture, il faut une carte de crédit (la carte de crédit française marche).

Pour acheter une voiture, il y a plusieurs solutions comme le leasing, acheter neuve, ou d’occasion comme nous l’avons fait.

voiture américaine d'occasion aux USA, Ford MustangLa circulation : à ce qu’on dit, les Américains sont plus cool au volant que les Français. Moi perso, je ne trouve pas. Sur Manhattan, les taxis aiment user du klaxon ! Don’t hong (ne pas klaxonner). Et en Californie, ils n’ont aucune rancune à ne pas laisser passer. Par contre, le code de la route est conçu différemment, ce qui nous laisse penser quelque fois qu’ils sont plus sympas…

Les voitures : le standard ici est clairement plus grand qu’en Europe. Contrairement à chez nous, il y a beaucoup de mustangs ici ! Et elle est considérée comme voiture du peuple. Mais les Américains ne roulent pas qu’en Américaine, ils aiment aussi les allemandes (porsche, mercedes, BMW, etc.) et les italiennes (mazeratti, corvette, ferrarri, lamborghini, etc…).

Particularité : New York City

Vous n’aurez pas besoin d’une voiture si vous habitez à New York City, et je vous le déconseille, car les parking sont très chers ! Nous avions payé 140 $ pour la semaine à Brooklyn (donc imaginez Manhattan !), et c’est 250 $ le mois minimum.

dans le métro à New York CityLes transports en commun à New York sont très pratiques, surtout si vous faites de long trajet (que vous traversiez NYC, ou une rue, le prix est le même : 2,75$ au 1er janv. 2017).

En métro, MTA, il est tout aussi simple de se déplacer (voir la carte du métro). Les directions seront : uptown (vers le haut, au nord), ou downtown (vers le bas, au sud), ou bien downtown Brooklyn, quand la ligne va à Brooklyn, et uptown Bronx quand elle va dans le Bronx. Facile !

Quand vous êtes à Brooklyn, les directions seront : Manhattan, Queens, ou une autre direction inconnu, ce sera alors forcément Brooklyn.

Si vous restez sur New York et que vous vous déplacez plus de 2 fois par jour en métro ou en bus, ça vaut plus le coup que vous preniez du unlimited ride (illimité en temps), pour une semaine ou plus. Un ride (un aller) coûte 2,75 $.

La ville est bien desservie en métro. Mais quand il ne marche pas, c’est embêtant ! Il y a les bus sinon, ça marche avec votre carte MTA (carte de métro).  Sinon, pensez Uber (voir code promo) ! En 3 minutes vous en aurez un, et le trajet sera tout tracé. Il n’y a même pas besoin de s’occuper du pourboire, il est compris avec l’appli ! Sinon, vous avez les taxis que vous pouvez prendre n’importe où en hélant un.

Si vous avez besoin de réserver un taxi, il y a dial7. Si vous avez besoin de vous rendre dans le New Jersey, vous pouvez prendre le PATH (le métro du NJ). C’est une autre société, donc un autre abonnement. Par contre, ça marche quand même avec votre carte MTA, seulement si vous avez de la valeur dessus, et pas un pass illimité en temps.

7. Au travail

déménagement, emménagement en CalifornieLes heures de travail : à ce qu’il parait, les Américains sont plus matinaux en règle générale, ce qui ne doit pas s’appliquer dans le domaine de l’IT alors (que ce soit NYC ou Irvine, CA). Ils démarrent le travail vers 7h30 du matin et finissent en général vers 16h30, 17h grand max la journée. C’est très mal vu de rester plus longtemps au bureau, ça veut dire que vous n’êtes pas efficace dans votre travail. Encore une fois, ça n’a pas l’air de s’appliquer à l’IT…

Le marché de l’emploi : le taux de chômage n’a jamais été aussi bas depuis 20 ans (5,8 %), contrairement à la France. Mais le marché de l’emploi aux Etats-Unis est assez capricieux et en dent de scie.

Le travail : ici, ce n’est pas 7 semaines de vacances, mais 2 par an.

8. Où s’approvisionner, et quoi ?

Liquor stores

Ne cherchez pas 2 heures votre bouteille de vin au supermarché, ce n’est pas vendu ici ! Valable pour New York et New Jersey, mais pas pour la Californie. L’alcool est alors vendu dans des magasins spécialisés que l’on appelle liquor stores, ou Wine and Liquor.

Supermarchés

coût de la vie à New York City Consommateur de lait ? OK, on y va. Vous avez le whole (lait entier), le 1% et le 2% (écrémé), tout ceci homogenized (UHT) ou pas. Nous avons tout testé, le no homogenized qui a des grûmeaux, et les 1% ou 2% qui ne sont plus que eau ! Tout aussi dégoutant les uns des autres (ou plutôt, nous n’avons pas l’habitude de manger du lait, ou boire de l’eau blanche dans une bouteille de lait), nous avons failli être sevrés, jusqu’à ce qu’on découvre le whole homogenized ! Celui-ci s’adapte à notre palais…

alimentation aux Etats-UnisAttention pour ce qui est dentifrice, et chewing gum. Ils ont une saveur que nous n’avons pas en France, et qui risque de vraiment vous surprendre… Je ne vous en dis pas plus, prenez-en un au pif, vous tomberez surement dessus ! 😀

Vous remarquez aussi que des personnes sont payées pour ranger votre cadis, il n’y a pas de jetons dedans.

A la caisse, dans la plupart des cas ce sera un employé qui mettra vos courses dans des sacs (papiers ou plastiques)

Pharmacies

Ne partez pas des Etats-Unis sans mettre le pied dans une pharmacie ! Sinon vous loupez toute la magie américaine !

Comptoir de la pharmacie, regardez bien ce qu’il y a derrière…

Ouvertes très souvent 24/24, vous y trouverez plus de choses que ce que vous ne pensez…

  • Besoin d’un pack de bières ? Allez à la pharmacie !
  • Plus de cigarettes ? Allez à la pharmacie !
  • Et si j’ai envie d’un burger industriel surgelé ? Ben, allez à la pharmacie !
  • Même pour des bars chocolatées et des chips ? Pareil, allez à la pharmacie !
  • Et pour une salade ? Ha non, ce genre de truc n’est pas bon pour la santé ! 😆 Mais sinon, vous pourrez aussi y trouver des costumes pour Halloween, c’est plus utile.

9. Alcool et tabac, attention aux règles !

En public

La consommation d’alcool est interdite en public ! Que ce soit dans la rue, ou dans les parcs. Toute bouteille doit donc être transportée dans un sac opaque. Et avoir une bouteille de vin ou d’alcool ouverte dans un véhicule peut être sanctionné.

Pour les moins de 21 ans

Elle est aussi interdite pour les moins de 21 ans, que ce soit à l’achat dans un supermarché, dans un bar ou dans un restaurant. Une pièce d’identité sera quasi systématiquement demandée pour prouver l’âge de la personne.

Les enfants sont interdits dans les bars après 21h, qui dit enfant dit personne de moins de 21 ans. De même pour les boite de nuits (comme le cas des rooftops), l’accès sera systématiquement refusé aux moins de 21 ans.

Dans les bars, restaurants, discothèques

majorité aux USAAussi, même si vous avez 70 ans, il vous faudra toujours montrer votre ID (pièce d’identité sur vous) à l’entrée des bars / boites de nuit. Lisez mon histoire de mon premier bar à New York ! Le mieux est d’avoir votre driver licence, ou bien non driver licence en guise d’ID (lisez l’article driver licence pour s’en procurer une). Ou bien encore le NYC ID si vous habitez New York.

En voiture

Comme en France, la conduite en état d’ivresse, ou en DUI, Driving Under Influence (sous l’emprise d’une drogue) est sévèrement réprimée : retrait du permis de conduire, amende lourde, voir peine de prison qui peut atteindre 25 ans. Les mises en liberté provisoire sont le plus souvent conditionnées au versement de cautions atteignant des sommes vertigineuses. Ces peines sont aggravées en cas de refus de se soumettre à un alcootest.

Les taux d’alcoolémie autorisés varient selon les États (0,08% dans certains Etats et 0,10% dans d’autres).

Vous l’avez remarqué, ils ne rigolent pas avec l’alcool !

10. Règles d’or pour poster une lettre

Les bureaux de l’USPS (US Postal Service) sont ouverts de 9h à 17h du lundi au vendredi (dès fois seulement jusqu’à 16h). Certains ouvrent le samedi ou 24/24 dans les grandes villes. Vous pouvez vous y procurer des timbres. Vous pouvez également en trouver dans des distributeurs dans les grandes surfaces, ou bien dans les boutiques de souvenirs.

Pour envoyer une lettre par avion en France, vous aurez besoin d’un timbre « Global » de 1,15$. L’envoi de courrier interne US coûte sinon 0,49$.

11. Etre comme chez soi, chez soi

Chez nous, nous avons un trash chute (vide ordure), comme ce qui est interdit maintenant en France. Ici ça ne l’est pas.

condominimum à Irvine en CalifornieEnsuite vous remarquerez que les boites aux lettres n’ont pas de fente… En fait, les mailbox (boites aux lettres) sont à la propriété de US post. Le facteur a une clef spéciale avec laquelle il ouvre votre boite.

Donc personne d’autre peut vous poster une lettre sans passer par la poste. Donc quand il s’agit de la distribution de la facture du loyer par exemple, c’est glissé sous la porte comme dans les films !

Les prises n’ont pas le même format qu’en Europe, et ce n’est pas non plus le même voltage ! 110 au lieu de 220, votre sèche cheveux que vous avez ramené de France ne marchera pas, même avec un adaptateur ! Quel matériel électrique peut-on ramener d’Europe aux USA ?

fenêtre vers l'extérieurL’écologie : bien loin de ce qu’on connait chez nous (je ne compare même pas avec l’Allemagne, il y a trop d’écart), les Américains n’hésitent pas à lancer une machine pour un pull, dans leur machine de 8kg. Notre appartement est surchauffé, nous sommes obligés d’ouvrir les fenêtres (à -10 on a encore trop chaud) pour refroidir parce que le thermostat n’existe pas. Et pour éteindre le radiateur, il faut le démonter ! Encore jusqu’au 1er janvier 2015, nous avions le droit de jeter des appareils électronique dans les poubelles ménagères… Les bureaux des building restent en permanence allumés et je ne vous parle pas de Time Square et compagnie… Mais ils ont quand même les ampoules à basse tension !

Il existe des adaptateurs de format de prises, vous pouvez en commander en ligne d’Europe, ou des USA.

12. Confrontation de mon plus grand ennemie : les mesures

TOUTES les mesures sont différentes, et en plus c’est une façon de penser complètement différente à la notre ! Plus d’infos sur les unités de mesure américaine.

13. Les frais de santé

Globalement, les frais de santé sont beaucoup plus chers qu’en France. Et les mutuelles n’ont pas le même fonctionnement que chez nous. Plus d’infos sur la couverture santé aux Etats-Unis.

Avez-vous remarquez autre chose que ces 13 grandes catégories pratiques ?

Ne ratez plus les nouveaux articles !


Inscrivez-vous à la newsletter du blog Vivre au-delà des frontières pour recevoir tous les prochains articles

 
 

2 reponses pour 13 automatismes à avoir pour se sentir chez soi aux USA

  1. Damien dit :

    Un autre différence pour le matériel électrique c’est que le courant est en 60Hz au lieu de 50Hz. Ca ne parait pas comme ça mais pour du matériel Hi-Fi, genre un amplificateur, ça commence à marcher et ça le détruit à petit feu : une fois qu’on s’en aperçoit (genre 6 mois 1 an) il est trop tard et c’est irréversible !

  2. Nachid dit :

    Bonjour, Sarah, ravi de reprendre le lien avec toi de nouveau, ça fait de l’honneur de savoir de tes bonnes nouvelles. Doré avant je te souhaite une bonne année 2017 et à Mr Maxime aussi, puisque votre vie est partagée sans secret entre vous. Je vous présente mes meilleures voeux, pleines de santé, joie et de prospérité. Demandant au Bon Dieu de vous sauvez à vie durant votre existance sur terre et de même pour vos familles plus vos amis.
    Merci de vos fidèles conseils instructifs , ,utiles, applicables et sortants d’une expérience saine. En lisant votre documentaire sur les villes et la vie, j’imagine que je suis avec toi en Amérique. Ceux ci suite à la manière avec laquelle tu raconte bravo Sarah à toi et tes vraisrêves.
    Pour la réglementation de sécurité, je suis pour, parce que la sécurité est l’affaire de tous le monde y compris moi même. Je porte à tes connaissances que je ne suis ni buveur, ni fumeur, excellent conducteur, respectueux et rigoureux. Aimant bien la diversité des nations, l’alimentation, la nature et le bien être, qui est le miel exotique de la vie.
    Encore mes remerciements de vos conseils nobles et bonne année 2017 et à Maxime.
    Allal Nachid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.