Recherche d’un appartement à louer à New York

Commentaires (8) Formalités: Les premiers pas aux USA

Trouvez votre logement sur NYC

Se loger à New-York : une des plus grandes préoccupations pour beaucoup, mais qui n’était pas la mienne au départ. Avant de partir, rare sont les gens que ne me posaient pas la question fatidique : « As-tu trouvé un logement à New York ? ». Et la surprise n’était pas des moindres, quand je répondais à chaque fois, que je n’avais même pas commencé à chercher…

Mais comment voulez-vous trouver un logement complètement à l’aveugle, puisque je n’y avais encore jamais mis les pieds ? A distance et avec personne sur place, c’est compliqué ! C’est pour ça que j’aide maintenant les nouveaux arrivants à trouver leur appartement rapidement et correctement. Vous êtes à la recherche d’un appartement ? Cliquez dans l’encadrée ci-dessous pour en savoir plus !

Trouvez votre logement sur NYC

En arrivant, j’ai passé mes 10 premières nuits dans un hôtel, à côté de mon travail, seul point d’attache que j’avais à ce moment-là. En une semaine, j’ai agi rapidement pour me faire une situation. J’ai pu trouver un logement rapidement, ça n’a pas été évident, mais jouable. Je vous invite à découvrir comment j’ai fait, dans mon article une semaine chrono pour se faire une situation.

Une fois logé en sous-colocation meublée, pour 2 mois, j’ai pu enfin commencer ma réelle recherche d’appartement en location ! Pendant ce temps, j’ai pu inspecter les différents quartiers, et choisir celui qui me plaisait, avec un prix pas trop cher non plus.

Trouver le quartier qui vous correspond

Ce qui est fabuleux à New-York, c’est que chaque quartier a une ambiance particulière. Pendant mon premier mois, j’ai pu me familiariser avec la ville. Cela m’a permis d’inspecter les différents endroits, et de me faire une opinion. Je m’y suis baladée pendant les weekends et les soirs. Mais aussi, un de mes collègues m’a fait découvrir les différents coins de Brooklyn à vélo.

En parallèle, je me suis renseignée sur les prix moyens. Ils varient énormément selon le quartier et le type d’appartement. Puis, j’ai étudié le temps de transport entre nos lieux de travail, et sélectionné sur la carte, 2 zones avec le meilleur compromis : pas trop de temps de trajet, quartier qui nous correspond, accessibilité à plusieurs lignes de métro, proche de tous commerces, avec un prix qui rentre dans le budget. Google Maps est une application assez fiable pour estimer le temps de transport en commun à New-York, je vous le conseille.

Voici la carte des prix médian par mois en 2014, à la location, selon les quartiers :

  • Prix des locations à Brookyn
  • Prix des locations à Manhattan

Comme les prix évoluent très rapidement, je vous conseille de confirmer ces informations en allant voir les annonces d’appartements.

J’ai donc commencé les visites dans les quartiers Brooklyn Heights et Boerum Hill (carte) de Brooklyn. J’ai pu en trouver un dans ce dernier. Nous avons chacun entre 25 et 35 minutes de trajet pour nous rendre sur nos lieux de travail, nous sommes proches de Manhattan pour les sorties, et à maximum 10 minutes à pied d’une dizaine de lignes de métro. Et nous avons aussi pleins de petits commerces dans les environs. Le métro rencontre quelques fois des problèmes, mais je trouve que ce n’est pas si souvent que ça. En 8 mois, il m’est arrivé 3 fois de prendre une autre ligne de métro.

du new jersey, la vue sur manhattanPersonne n’en parle, mais il est possible d’habiter dans le New Jersey, tout en travaillant dans la ville de New York. Les premières villes du New Jersey, Hoboken et Jersey City, sont à 10 minutes en métro de l’Îles de Manhattan. Les avantages ? Vos impôts prélevés à la source sont calculés selon votre lieu de résidence. Si vous choisissez de vivre côté New Jersey, vous n’aurez pas d’impôts de la ville de New York à payer, ce qui augmente catégoriquement votre pouvoir d’achat d’environ 7 à 8 %. Par contre, les prix des loyers ne sont pas forcément moins chers, mais vous aurez bien plus de services dans votre résidence (piscine, doorman, salle de gym, etc.) et peut-être que vous bénéficierez de la vue imprenable sur les grandes tours de Manhattan…

Location meublée ou non meublée ?

matelas dans un appartement à meubler à BrooklynSi vous êtes venu avec vos meubles, la question ne se pose pas (vous vous demandez si vous livrez vos meubles ou non outre-Atlantique ?). Mais si vous arrivez avec une valise, comme nous, vous êtes alors confronté à ce dilemme.

Au début, nous étions partis pour une location meublée. Pourquoi s’embêter avec les meubles, alors que nous sommes là pour quelques mois seulement ? Mais en cherchant, je me suis aperçue que les appartements meublés sont très rares et assez chers. Le loyer est 30 % plus cher qu’un non meublé !

Donc au final, nous nous sommes rabattus sur un logement non meublé, avec dans l’idée de se procurer du mobilier pas cher, et de le revendre une fois que nous partirons de New York. Finalement, ça revient aussi cher que de prendre un meublé (si vous restez au moins 2 ans), et le choix des appartements est plus large !

Sachez aussi que tous les appartements non meublés doivent obligatoirement avoir la cuisine équipée : rangements, évier, plaque de cuisson, frigo, lave vaisselle, four et micro-onde. C’est la loi ici, et je l’ai toujours vu respectée jusqu’à présent.

Cap sur les différents types d’appartement !

Il existe plusieurs types d’appartements et de résidences.

Les différents bâtiments

Les résidences avec salle de gym, laundry (laverie), doorman (portier) et autres amenities (commodités), sont des luxury building (résidences de luxe). C’est ce que nous avons.

Les immeubles sans doorman, avec environ 5 étages, s’appellent Lowrise. Et ceux avec beaucoup d’étages comme plus de 15, sont des High-Rise.

Les différents appartements

Studio, duplex, triplex et loft ont la même signification que chez nous. Par contre, ils ne connaissent pas le T2. Voici les équivalences :

Large studio T1 Bis
1BR (Bed Room) T2
2BR (Bed Room) T3

La surface est calculée en feet (ft). Pour avoir un ordre d’idée, voici la conversion : 3 ft = 1 m

À la recherche de son logement

Agence immobilière ou entre particuliers ?

Vous entendrez 2 façons de définir un agent immobilier : Broker ou Real Estate Agent, c’est pareil. Pour les fees (frais), la règle est : selon la période et le lieu de votre logement, la commission de l’agent sera payée, soit par vous-même, soit par le propriétaire. A New York (pas de chance), c’est pratiquement systématiquement au locataire de payer ! Les frais peuvent s’élever à 15 %… Ce qui équivaut à 2 mois de loyer.

Donc quand je suis arrivée, on m’a donné tout une liste de sites pour trouver une location d’appartement : rent, apartmentguidecraigslist, voilanewyork, sublet. J’ai commencé à chercher sur ces sites, sans passer par une agence immobilière, dans le souci d’économiser les frais de cette dernière. Mais tout ce que j’ai fait finalement, c’est de m’enliser, perdre du temps et de l’énergie… 

Déjà j’ai eu beaucoup de mal à trouver des appartements qui me plaisent sans broker, il n’y en a vraiment pas beaucoup ! J’en avais trouvé 2. Un qui a été loué avant que je puisse le visiter (le locataire m’a rappelé pour me dire qu’il était loué), et un autre que j’ai visité, l’appartement me plaisait à peu près, mais les locataires ne savaient pas trop quand ils allaient partir. Ce n’était pas très clair, et moi, il me fallait un appartement au 1er octobre !

Bref, j’ai fini finalement par regarder tous les appartements, broker, pas broker, tant pis, et j’ai pu trouver chaussure à mon pied, sans que mon budget soit dépassé ! En réfléchissant un peu plus, l’aide d’un agent s’avère très utile, notamment pour gagner du temps. Si vous souhaitez trouver rapidement, sans encombre un appartement en location, sans dépasser votre budget, je vous donne plus d’informations ici :
Trouvez votre logement sur NYC

Si vous recherchez côté New Jersey, voici quelques noms de grosses agences : Coldwell Banker, Prudential, Remax, Realtor.

Comment bien choisir son appartement ?

Partez à la chasse aux logements ! Rien de tel qu’une visite d’appartement pour se rendre compte du lieu ! Cliquez ici pour visiter des appartements qui vous correspondent !

Il faut savoir que l’été est torride à New York. Vous n’avez qu’à regarder les fenêtres des habitations pour vous en apercevoir. Vous remarquerez qu’elles sont toutes équipées de clims ! Ce genre de clims, visibles de l’extérieur, ne sont pas terribles justement. Elles sont rajoutées provisoirement à la fenêtre à guillotine, ce qui fait que étanchéité et isolation ne sont que bricolage. Moins efficace l’été, et très encombrante l’hiver, il est donc préférable de s’orienter vers une clim intégrée, à moins que vous aimez démonter et remonter tout cela à chaque changement de saisons. Vous ne voulez pas de clim, ce n’est qu’une option : vous aimez le sauna à longueur de journée ?

la laverie dans l'immeuble aux Etats-Unis Très souvent, les washer dryer (lave-linge et sèche-linge) sont disponibles en laundry (laverie) dans le bâtiment. C’est très américain, j’imagine que vous l’avez déjà remarqué dans les films ! Dans ce cas, leur utilisation est payante, mais pas chère. Il faut compter 1,75$, quel que soit la machine. Il est possible, mais plus rare, d’avoir cet équipement dans l’appartement.

Que ce soit pour les locations meublées ou non meublées, la cuisine sera forcément équipée, c’est dans la loi. Aussi, en passant par un organisme de location, l’appartement sera toujours repeint entre un changement de locataires. Quoi de mieux que de rentrer dans un appartement propre, fraîchement rénové !

Quelque chose d’autre diffère… Nous sommes en location, et pourtant, nous sommes équipés d’un plan de travail en marbre ! À vrai dire, les matériaux sont de meilleure qualité que dans les locations que l’on peut trouver en France.  On est loin de la « kitchenette » à 100€ d’IKEA.

Loyer et charges

Le montant du loyer ne doit pas être au-delà de 40 % de votre revenu. Si vous dépassez d’une centaine de dollars, il est tout à fait possible de négocier avec le Broker. Dans notre cas, le loyer était trop conséquent pour que je me présente seule sur le bail. Le problème était que Maxime n’était pas sur place à ce moment-là… Vous ne comprenez pas où est le souci ? Attendez de lire le chapitre déposer un dossier.

Faites attention sur les charges inclus ou non dans le rent (loyer). Nous avons seulement l’électricité à notre charge. Mais vous pouvez aussi payer, en plus, le chauffage, le gaz, le ramassage des poubelles si vous êtes en maison…

J’ai essayé à plusieurs reprises de connaitre le montant des charges inclus dans le loyer (chauffage et gaz). Mais je me suis plus fait passer pour une alien qu’autre chose… « C’est inclus, pourquoi posez-vous cette question ? » Le Broker ne savait même pas comment était chauffé l’appartement. Ici, pas de détails du loyer comme l’on peut avoir en France pour les charges locatives. Quand les charges sont incluses, elles sont incluses, point final, et donc, pas d’ajustement en fin d’année non plus.

le calcul des charges et loyer par mois à New YorkDonc je n’ai aucune idée de ce que nous consommons en chauffage, et nous n’avons pas le pouvoir de le réguler. Tout ce que je sais, c’est que l’hiver, il fait toujours une chaleur, à faire fondre le chocolat… (Maxime en est très content d’ailleurs :-D) Au point de dormir les fenêtres ouvertes à -15°C !

Pour l’électricité, nous payons en moyenne 44$ par mois, sachant que nous ne chauffons pas à l’électrique. Pour Internet, nous payons 110$ par mois, pour le pack : fibre optique, câble TV, et téléphone fixe appels illimités aux USA. Vous remarquerez que c’est bien plus cher qu’en France ! Mais les offres sans la fibre sont nettement moins chers : les prix tournent autour de 50$ au mois.

Petit détail : vous prendrez surement goût à Netflix, fournisseur de films/séries en streaming, à 8$ par mois. C’est très réputé ici. Depuis 2014, il a fait son entrée en France, mais je ne crois pas que la population a été conquise, comme ça l’a été ici. Peut-être que c’est parce qu’il y a peu de choix dans le catalogue des séries ?

Attention ! Dans certaines résidences, il y a des fees (taxes) d’emménagement et déménagement (à hauteur de 300 $). C’est parce qu’il y a un ascenseur spécial, pour le transport du mobilier.

L’assurance logement n’est pas obligatoire comme en France, mais vivement recommandée, surtout pour les maisons. Ceci dit, nous n’en avons pas pris. Comme nous sommes munis d’une porte blindée, et d’un doorman à l’entrée du bâtiment, cela minimise les possibilités de vol.

Déposer un dossier

Dans le cas où le propriétaire ne peut pas savoir si vous êtes un bon payeur, il peut vous demander jusqu’à 12 mois de loyer d’avance ! Nous concernant, seulement le premier mois, un mois de caution, et un mois correspondant aux frais du Broker (agence immobilière) nous a été demandé. Incroyable quand on connaît notre situation à cette période !

Comment font-ils pour savoir si le locataire est solvable ou non ? Tout est basé sur votre credit history (qu’est-ce que l’historique de crédit ?). Comme vous n’en avez pas, et que vous ne savez pas ce que c’est, puisque nous n’avons pas ce système en France, le propriétaire ne peut donc pas savoir si vous êtes solvable ou non. Embêtant ! La deuxième possibilité est donc, à l’ancienne, comme chez nous, de nous demander nos bulletins de paie et relevés de banque. Ils envoient toutes ces informations à un organisme qui contrôle si nous avons des crédits en cours, et décide si nous sommes fiables ou non. Ça nous a coûté 60$ par tête, donc 120$, à payer en cash (espèce). Sans ça, pas d’appartement…

En plus de tout ça, il fallait aussi fournir notre SSN, la copie de nos visas, et nos Employment letters (contrats de travail américain). Et là, les choses se compliquent encore… Parce que Maxime n’avait pas encore, ni son contrat définitif signé, ni son visa (c’était en cours à l’ambassade), ni de SSN (qui est délivré une fois que la personne est sur place). Quand j’ai dit ça au Broker (agent immobilier), il s’est décomposé sur place. Prise au dépourvu, j’ai insisté sur notre solvabilité, notre situation d’immigrée pas très pratique, et je lui ai fourni les coordonnées de la société de Maxime, pour qu’il les appelle, histoire de se rassurer que le visa est bien en cours.

Pas facile, mais j’ai déposé le dossier comme ça : avec la moitié des documents manquants, et un cashier check (chèque de banque) de 2 650$ qui correspondait au deposit (caution). J’ai ensuite supplié Dieu pendant 1 semaine, et j’ai fini par avoir une réponse positive. Le tour était joué, nous avions l’appartement !

Mais encore une fois, c’est un peu grâce au broker, qui a su me faire confiance et jouer en notre faveur auprès du propriétaire. Si vous recherchez un appartement, vous aussi, faites-vous aider ! Et c’est avec plaisir que je le ferai pour vous (solidarité entre Expats). 🙂 Cliquez sur l’encart ci-dessous pour me donner vos informations, et je vous recontacterai rapidement. 😉

Trouvez votre logement sur NYC

Signature du bail

La dernière étape a été la signature du bail. Là encore, c’était sport. Il a fallu que je regroupe le montant total qu’il restait à payer (frais du Broker et premier mois du loyer), en 2 jours ! Parce que la loi ici dit qu’à partir du moment où la transaction est acceptée, nous avons 2 jours pour signer le lease (bail). Mission : trouver plus de 6 000$ en 48h !

Et surtout, ne pas se louper aux heures d’ouverture de la banque ! En fait, c’est ce qu’il m’est arrivé : j’y suis allée un samedi à 15h10, hors elle était fermée depuis 10 minutes. Je voyais le Broker le soir même pour la signature… Pas moyen que ça finisse comme ça ! Les guichetiers étaient encore présents à l’intérieur. Qui ne tente rien, n’a rien, donc je me suis agitée devant la porte, dans l’espoir de me faire repérer. Avec succès puisqu’une personne est finalement venue ouvrir, pour me signaler gentiment que l’agence était fermée, au cas où si je n’avais pas vu. Avec mes tripes, j’ai insisté en argumentant que c’était très urgent et que m’a vie en dépendait (c’était presque ça). Elle m’a laissé entré… et m’a fait les chèques de banque. Je l’ai remercié peut-être une centaine de fois, avant de m’éclipser, heureuse !

bail américain pour l'appartementArrivée à l’agence immobilière, fin prête pour signer mon premier lease (bail) ici, le Broker m’a présenté un dossier avec plusieurs pages de format différent (ils aiment bien faire simple…), à signer bien évidemment. J’ai dû mettre 1/2 heure, après qu’il m’est tout expliqué, pour relire le bazar. En gros, c’est du genre : si vous avez un enfant entre-temps, vous êtes dans l’obligation de le signaler au propriétaire. Pourquoi faudrait-il son autorisation ? En fait, c’est juste parce qu’ils sont contraints de mettre en place certaines dispositions de sécurité.

Bref, le problème était, encore une fois, que je n’étais pas toute seule à devoir signer le bail. Donc il a fait un petit aller-retour en France.

Quand vous signez un bail de 1 an à New York, vous êtes bloqué dans l’appartement pour toute cette période. Si vous partez avant, vous aurez quand même à payer jusqu’au bout. Ce qu’il se fait alors : une personne qui part avant la fin de son bail peut sous-louer, à ses risques et périls, à quelqu’un d’autre.

Pour certains contrats, le bail est à signer tous les ans. Et vous êtes repartis à chaque fois pour un an. Pour d’autres, le bail est renouvelé automatiquement, et vous pourrez, dès la fin de la première année, partir, sous réserve de prévenir le propriétaire à l’avance.

En arrivant dans l’appartement

Remise des clefs et état des lieux

Le jour de mon arrivée, j’ai pu récupérer les clefs auprès du doorman. À New York, l’état des lieux d’entrée et de sortie n’existe pas. En fait, il est normal de récupérer un appartement propre et rafraîchi. Pendant notre occupation dans ce bâtiment, quand nous avons un problème avec les appareils ou autres, nous le signalons au personnel qui se charge de réparer. Et le jour où nous partirons, de nouveau l’appartement sera nettoyé et repeint.

Services à mettre en place

emménagement dans un appartement à meublerPour les services à mettre en place, c’est mon agent immobilier qui m’a guidé et m’a donné les contacts. J’avais juste à ouvrir un compte à Con Edison pour l’électricité, et à Time Warner pour Internet. Pour information, vous n’aurez pas le choix que de prendre seulement les prestataires que l’agence immobilière vous donne, même pour Internet !

Si vous logez dans le New Jersey, le plus gros fournisseur d’électricité est PSE&G, qui est apparemment recommandé par tout le monde.

Sans credit history, il est parfois demandé de verser 300$ de caution. Pour l’éviter, demandez de souscrire au direct debit (prélèvement automatique) dès votre inscription. C’est ce que j’ai donc fait pour l’électricité et Internet. Pour ce dernier, un technicien s’est déplacé à mon domicile sans frais, pour tirer les câbles jusqu’à l’endroit exact de la TV, je n’ai rien eu à faire ! D’ailleurs, c’était un peu contraignant, parce que je n’avais pas encore réfléchi à l’endroit où la mettre !

 
 

8 reponses pour Recherche d’un appartement à louer à New York

  1. Carole dit :

    Bonjour Sarah!
    Je me présente: je suis Carole, en couple avec Gildas, un collègue de Maxime. On va nous aussi bientôt partir à NYC (enfin bientôt… disons qu’on attend nos visas…). Je suis admirative de ton blog, quelle mine d’informations!! J’ai une petite question par rapport à ce que tu as écrit sur la recherche d’appart: au sujet des bulletins de paie et relevés de banque que vous avez fournis à un organisme de contrôle, pour les documents en français tu as du faire faire une traduction certifiée ? Si oui, sur place à NYC? La recherche d’appart c’est vraiment le truc qui me fait peur! Merci et à bientôt à New York!!

    • Sarah dit :

      Bonjour Carole !
      Merci beaucoup, il est fait pour 🙂
      Nous découvrons aussi avec plaisir, le votre !
      Pour ta question : non, nous n’avions pas fait traduire les documents, et nous n’avons pas eu de souci.
      Apparemment, l’obtention de vos visas prend plus de temps que prévu… Je serais ravie de t’interviewer (pour le blog, et si tu es d’accords) à votre arrivée pour savoir comment ça s’est passé pour vous. J’espère que vous allez avoir des nouvelles rapidement !
      A bientôt 🙂

  2. MJ dit :

    Je découvre ton blog au hasard des blogs d’expat. Cet article me rappele notre recherche d’appart, et nos galères, pas éloignées des tiennes 🙂

  3. chris dit :

    Hello !

    Merci pour cet article.
    J’aurai une petite question concernant les sublets/sous-locations étant à la recherche d’un logement.
    Concrètement il suffit de visiter l’endroit, de signer le sublease agreement et de procéder au bank transfer? il n’y a pas d’étapes supplémentaires pour sécuriser et s’assurer qu’on est bien le locataire?

    Merci

    • Sarah dit :

      Hello Chris,
      Pour ma part pour le sublet, j’ai visité l’appartement, puis j’ai seulement signé un papier faisant office de lease, et remis un premier chèque pour le deposit, c’est tout.
      Mais tout peut dépendre du locataire.
      Pour une location réelle, ce n’est pas la même par contre !!
      A+
      Sarah

  4. Anonyme dit :

    Salue sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelles sont vos chances de décrochez un job aux USA ?

Testez votre éligibilité à partir travailler aux USA selon votre profil et situation !