Du visa L1 à la green card, puis à la nationalité américaine. Tout ceci en famille !

Commentaires (7) Les visas pour les Etats-Unis

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

visa L1 green card et naturalisation en familleAujourd’hui, je vous dévoile le témoignage inspirant de Isabelle, mère de famille. Une mère, un père, et 4 enfants. Une famille française maintenant naturalisée américaine en quelques années. 

Ils sont passés d’un visa non immigrant L1, à la Green card, puis à la nationalité américaine. Découvrez leur parcours pour immigrer aux Etats-Unis !

Si j’ai bien compris, tu as toujours travaillé dans le milieu de la pharmacie, c’est bien ça ?

J’étais pharmacienne dans l’industrie pharmaceutique en France, avant d’arriver aux Etats-Unis.

Cependant, je n’ai pas retravaillé dans une pharmacie depuis que je vis aux USA. L’équivalence de diplôme m’a arrêtée.

visa L1 green card et naturalisation en famillePour passer l’équivalence, il fallait que je passe le TOEFL, plus un petit examen pas bien méchant, mais aussi je devais enchaîner 1000 heures de pratique… Et je n’étais pas sûre au final que cela m’apporte quelque chose.

J’ai préféré alors me réorienter dans l’aromathérapie, domaine dans lequel je suis maintenant certifiée avec un diplôme américain. Puis j’ai monté mon propre business avec mon site Ameriksanté. Je m’adresse aux francophones qui arrivent aux Etats-Unis, pour les aider à se repérer au niveau des couvertures santé mais aussi de la santé aux Etats-Unis en général.

Les autres expatriés, que j’ai pu rencontrer dans le domaine de la santé, essaient de se reconvertir sur autre chose aussi, en jouant sur les diplômes, comme de psychologue à life coach, ou médecin à Health coach par exemple.

Par quel moyen êtes-vous arrivé en Californie, et avec quel visa ?

visa L1 green card et naturalisation en familleMon mari a un poste managérial dans le secteur d’activité du semi-conducteur. Il travaillait dans un grand groupe français, et c’est suite à sa mutation professionnelle que nous avons atterri à San Francisco en 2008, où nous sommes restés 3 ans.

Il a pu obtenir le visa L1 mutation, qui m’a permis d’avoir le visa L2, et l’EAD (autorisation de travail) pour pouvoir travailler sur le territoire, et la possibilité à nos enfants d’y étudier.

Puis mon mari a eu une opportunité professionnelle dans le Kansas, pour un poste dans une compagnie américaine. Nous y sommes installés maintenant depuis plus de 5 ans.

Quand et comment avez-vous obtenu la Green card ? Vos enfants ont pu l’avoir aussi par défaut ?

Nous avons eu la Green card en 2010, par le biais de la société de mon mari. Ca faisait un peu plus d’1 an que nous habitions en Californie. Et le processus d’obtention a duré 6 mois. Nous avons eu beaucoup de chance que ça aille si vite.

visa L1 green card et naturalisation en familleNos 4 enfants ont bénéficié automatiquement de la green card, oui. Cependant, ce n’était plus compatible avec le projet de notre ainée.

Effectivement, face aux prix exorbitants des universités aux Etats-Unis (le prix de la première pour les enfants se situe entre 18 000 $ et 25 000 $), elle est partie faire ses études au Canada, à l’université McGill à Montréal.

Le souci,  était qu’elle ne pouvait pas quitter le territoire américain pour plus de 6 mois dans l’année, à moins de demander une autorisation pour un an, et ce n’était pas sûr à 100% que cela fonctionne à chaque fois.

visa L1 green card et naturalisation en familleAlors nous avons préféré demander la citoyenneté américaine. Effectivement, cela allait faire 5 ans que nous étions en possession de la green card, délai minimum pour faire la demande de naturalisation.

Nous avons dû remplir tout un dossier, faire un test d’anglais, répondre aux questions de culture générale, d’histoire et politique sur les USA. Les frais de dossier s’élevaient à 600$/personne. La procédure a duré 6 mois. C’était donc en 2015 (de février à juillet).

Superbe parcours ! Votre histoire est très inspirante.  Merci Isabelle d’avoir pris le temps de répondre à mes questions !

Découvrez le blog FromSide2Side de Isabelle pour en savoir plus sur la vie d’une famille française / américaine dans le Kansas.

visa L1 green card et naturalisation en familleSi vous êtes manager ou ingénieur, et que vous travaillez dans un grand groupe international, pensez à regarder s’il existe des opportunités dans votre domaine aux Etats-Unis. Le visa L1 est le visa mutation. Il n’y a pas de quotas annuels, et il peut s’obtenir à tout moment dans l’année contrairement au visa H-1B. Aussi, l’employeur n’a pas besoin de prouver qu’aucun Américain ne puisse faire ce travail avant de vous embaucher, vous.

Il vous sera plus facile ensuite d’obtenir la green card (surtout si vous travaillez dans un grand groupe), contrairement au visa E-2, ou même E-1 (comme les nôtre) avec lesquelles la green card est bien plus difficile à avoir.

En plus, votre conjoint(e) aura la possibilité de travailler sur le territoire, ce qui n’est pas le cas concernant le H-1B (dans certains cas).

Etes-vous, vous aussi en processus de L1, Green card, ou bien naturalisation ?

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

7 reponses pour Du visa L1 à la green card, puis à la nationalité américaine. Tout ceci en famille !

  1. Vanessa dit :

    Je ne suis pas sûr que ton information sur le fait que l’employeur ne doit pas justifier qu’un américain ne puisse pas faire le job pour les visas L1 soit exacte.., en effet, mon mari a un L1 et beaucoup d’amis autour de nous également et l’entreprise a, à chaque fois, dû ouvrir un poste et interviewer des américains avant de donner le poste …

    • Sarah dit :

      Pourtant j’ai vérifié auprès d’un avocat par le biais de mon coaching privé avant d’écrire ça, qui nous a bien confirmé que l’employeur n’a pas besoin de justifier qu’un américain ne puisse pas faire le job. Ce n’est pas comme la green card, qui dans ce cas, l’employeur doit justifier ceci en postant l’offre d’emploi dans plusieurs journaux officiels. Par contre, l’employeur doit justifier que cette personne ait des compétences bien spécifique à l’entreprise qu’ils ne trouverons pas ailleurs. Ce qui est plus facile dans ce cas de prouver, puisque la personne qui se fait sponsoriser travaille déjà dans cette entreprise, donc connait déjà le fonctionnement de celle-ci contrairement à quelqu’un qui vient de l’extérieur. Et pour prouver ça, c’est peut-être pour ça qu’ils doivent interviewer des US person avant, je pense.

  2. Merci Sarah pour cet excellent article qui va être un appui considérable pour notre rêve, notre désir d’aller un jour travailler aux États-Unis
    Merci aussi à Isabelle pour ces bels conseils, ça peut nous apporter un plus pour le reste.

  3. Isabelle dit :

    Merci Sara pour cette rencontre ! J’ai beaucoup apprécié notre discussion et le rendu de l’interview. Merci encore

  4. Eléonore dit :

    Isabelle aurait pu faire une évaluation de ses diplômes français auprès d’un organisme professionel et grâce à ce document d’équivalence, elle aurait sûrement pu éviter de re-passer certains diplôme. J’ai des amis qui ont eu une bourse pour faire des études aux US (4 ans donc) et grâce à l’evaluation des diplômes fait par WES dans son cas, il a pu avoir l’équivalence de certaines unités (ça s’appelle credits aus U.S) et finir son Bachelor en deux ans au lieu de quatre et profiter des deux ans qui lui restaient pour faire un Master, du coup ça en valait le coup pour lui. Cet ami en question vient d’Allemagne. Je recommande pour tous ceux qui ont fait des études en France et qui souhaitent une certaine accréditation ou reprendre leurs études histoire de pas recommencer à zéro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quel est le type de Visa Américain LE PLUS approprié pour vous ?

arrow-circle-o-down