Top 4 des bonnes raisons pour faire son stage en Suisse alémanique

Commentaires (2) Etudes et stage à l'étranger

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

J’ai choisi de faire mon stage en Suisse allemande parce que j’en ai eu l’opportunité, plus d’informations sur comment trouver son stage à l’étranger.

Pour le même type de mission, j’ai eu le choix entre Londres et Coire : Londres, capitale de l’Angleterre, Coire, ville de 35 000 habitants dans le fin fond du canton des Grisons.

Pourquoi avoir choisi Coire, en Suisse ?

les Alpes à Coire, stage en Suisse alémaniqueLa société à Londres ne m’offrait aucune indemnité de stage, malgré le coût de la vie sur place… Pour vous dire que c’était techniquement impossible avec mes maigres économies.

La société à Coire m’offrait une indemnité de 1 500 Francs suisse, m’a trouvé un logement, et me le payait à 50 % (j’étais logée, nourrie et blanchie en étant dans une famille).

Alors après tout, c’est l’allemand que j’ai exercé pendant les 5 mois 🙂

Comment se passe l’intégration ?

Je vous avoue qu’au début, j’appréhendais beaucoup. J’avais tellement entendu d’avis négatifs… Apparemment, les Suisses ne sont pas commodes ? Je ne suis pas d’accord.

J’ai été très bien accueillie et intégrée dès la première semaine. Pour tout vous dire, c’est bien l’endroit où j’ai été le mieux intégrée par des locaux (aussi bien qu’entre Erasmus) ! Mes collègues m’ont pris sous leur aile, ils m’ont emmené très souvent avec eux, soirées, sorties (à Flims), balades dans les montagnes, repas chez eux (à Flums)…Danser sur un bateau

De même, en prenant des cours de danse, dès la deuxième séance, les participants m’ont proposé de partager des moments avec eux ; soirées, sorties (sur les lacs), balades…

Et je peux vous assurer que c’est aussi l’endroit où je me suis sentie le plus en sécurité ! En tant que femme, c’est vraiment plaisant de se balader en mini short en toute tranquillité, personne ne viendra vous embêtez ! Maxime faisait un stage à Marseille à ce moment-là. Quand j’allais le voir, j’étais outrée par le comportement de certains… J’étais bien contente, à chaque fois, de retourner dans mes montagnes, ouf, liberté !

Et puis, il y a peu de SDF puisque le chômage en Suisse est très bas (3,5 % actuellement, dont moins en Suisse alémanique).

Alors pourquoi autant d’avis négatifs en général par les Français travaillant en Suisse ?

– D’une part, les Français frontaliers sont mal vus, il n’y a pas photo. Durant mon stage, je n’étais pas frontalière et encore moins basée en Suisse romande, ce qui fait toute la différence !

– D’autre part, les Français se retrouvent à travailler ensemble en Suisse romande. Selon mon point de vue, les Suisses n’aiment pas ce phénomène. Durant mon stage, j’étais la seule Française, et personne d’autre que moi ne savait parler français. J’étais alors leur Petite Frenchie préférée et j’étais d’une aide précieuse quand des clients Français venaient visiter l’usine… De mon côté, j’étais très fière de leur montrer mes capacités à switcher d’une langue à l’autre sans problème, ils étaient impressionnés 🙂

La vie en entreprise

fenêtre avec vue sur les montagnes, de l'entreprise où je fais un stageJe me suis retrouvée dans le bureau du responsable commercial, un immense bureau pour 2. Il était rarement là, ce qui fait que je l’avais pour moi toute seule, super lumineux, avec grandes fenêtres donnant sur les montagnes… Le cadre de rêve !

Pour être aussi bien lotie, il y a une contrepartie, il faut travailler ! En Suisse, c’est 42 heures de travail par semaine, démarrage de la journée à 7h30 grand maximum et petite pause le midi. L’avantage, c’est qu’à 17h, c’est quartier libre, et tous les vendredis, le weekend démarre à 16h avec un afterwork (qui peut durer jusqu’à 6h du matin), tradition de la boite !

Ce stage, c’était que du bonheur ! Et comme je suis tombée amoureuse de Zürich, j’ai très envie d’y retourner un beau jour…

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

2 reponses pour Top 4 des bonnes raisons pour faire son stage en Suisse alémanique

  1. Chamula dit :

    Bonjour !
    J’envisage de partir faire un stage en Suisse, je suis en pleines démarches et j’aimerai beaucoup échanger avec toi si possible ? Avoir des avis et conseils serait bienvenu 🙂
    Bon courage pour la Suite
    Charlotte

  2. Sarah dit :

    Hello Charlotte,

    N’hésites pas à me contacter de mon formulaire contact pour que l’on puisse échanger un peu. 🙂

    A+
    Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.