Glisser sur un ski et boire du thé au schnaps, dans les Alpes Suisse

Commentaires (0) Etudes et stage à l'étranger

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Lors de mon stage, mes collègues m’ont emmené partout avec eux pendant mes 5 mois. Coire (Chur) était si proche de la frontière autrichienne que quand nous allions au cinéma, c’était au cineplexx en Autriche. Il fallait une demi-heure pour y aller et ça me donnait une bonne occasion de payer en Euro ! Ensuite, ils m’ont fait découvrir certains endroits insolites de la Suisse comme Flims et Flums.

Nous avons aussi passé une journée de ski hors du commun ! Contrairement à ma sortie ski de Maribor, dans les hautes Alpes la neige ne manque pas ! Et l’alcool non plus…

rangée de BöcklA cette période de ma vie, je ne savais pas skier. C’est assez dommage en étant dans les montagnes. Mais qu’importe ! J’avais des super collègues après tout. Et effectivement, j’ai découvert le « Böckl » ou encore  » Rennböckl ». Vous allez me dire, « c’est quoi ce truc » ?

C’est entre la luge et le ski.Böckl sur la neige

C’est un siège fixé à un ski. Avec cet objet, j’ai pu suivre mes collègues en haute altitude. Je ne me suis jamais autant cassée la figure !

Et puis je me suis perdue… J’ai fini par attendre en bas d’un télésiège que quelqu’un vienne me chercher, comme une pauvre créature abandonnée. Finalement, je n’ai pas attendu beaucoup avant qu’un collègue arrive à ma rescousse. Bref, après une matinée de frustration (ce n’est pas évident de tourner avec ce machin-là !), nous avons fait une halte à un chalet tout en haut. Nous avons pu manger dehors sous un soleil éclatant. Nous avons bien bu aussi… un peu trop en fait. J’ai été complètement soûle pour l’après-midi. J’ai abandonné mon Böckl pour une vraie luge traditionnelle à 2 cette fois avec Pascal (en pensant que ça allait tomber en Böcklêtre moins harde que le Böckl, je t’en fous !). Pascal était du genre casse-cou et moi aussi par la même occasion après quelques bières. Nous avons glissé, volé (et oui on peut voler sur plusieurs Glisser sur un Böcklmètres avec une luge, ou sans, quand on l’a perd…) et partis dans les ravins une paire de fois… Je n’ai fait que me marrer et me planter dans la neige. C’était hilarant sur le moment ! Ça l’était moins le lendemain quand j’ai découvert mon corps recouvert de bleu, j’ai mis plusieurs jours à m’en remettre. On n’arrête pas les absurdités !

une verre de JägerteeEt pour finir cette magnifique journée, nous avons été dans un chalet, en bas des pistes cette fois. Dans le but de se réchauffer et s’hydrater, ils s’étaient pris du KaffeLust. J’avais demandé un thé simple… pour voir arriver un Jägertee, c’est-à-dire du thé avec 1/4 de schnaps fait à partir de plantes de montagnes ! Naturel et efficace. C’était TRÈS fort en alcool, j’ai eu l’impression de boire du schnaps pur brûlant. Ils m’en ont fait voir !

Enfin bon, je ne sais pas si c’est mieux que la bière chaude que j’ai bu d’une traite sous les conseils de la mère de famille là où je logeais. ‘C’est bon pour la fièvre’, disait-elle.

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.