Comment partir travailler aux USA pour apprendre l’anglais ?

Commentaires (1) Emploi pour francophones

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Vous êtes nombreux à me demander s’il est possible de partir travailler aux Etats-Unis dans le but d’apprendre l’anglais, ou tout du moins, pour l’améliorer.

Faut-il être bilingue pour tenter l’expérience aux USA ?

En prenant notre exemple de Maxime et moi, nous n’étions pas bilingues français-anglais quand nous sommes partis aux Etats-Unis (et ce n’est toujours pas le cas au jour d’aujourd’hui).

Donc la réponse est claire : vous n’avez donc pas besoin d’être bilingue anglais pour trouver un emploi aux Etats-Unis.

Pour être bilingue, il n’y a pas 36 solutions, soit vous avez un ou des parent(s) anglophone(s) qui vous ont enseigné très tôt les 2 langues, soit vous habitez dans un pays anglophone depuis plusieurs années, avec une volonté de votre part de discuter avec les locaux.

Nous avons eu quelques difficultés au début pour nous habituer à l’accent américain, et aux différences culturelles. Mais ça, ça s’apprend sur le terrain. 😉

Cependant, si vous voulez trouver un job pour rester aux USA sur du long terme (1 à 6 ans, voire plus) comme nous. Vous devez avoir un niveau correct en anglais : le comprendre à l’écrit, et vous débrouiller à l’oral, même si ce n’est pas parfait et que vous avez encore du mal avec la prononciation et à la détection des sons.

Testez votre niveau d’anglais !

Vous ne savez pas si votre niveau est assez correct ou non ? Levez vos doutes ! Je vous propose de lire cet article que Léandra, anglophone native qui enseigne l’anglais aux futurs expatriés dans le but de se socialiser, a écrit spécialement pour le blog.

Je lui ai demandé comment elle évaluait le niveau d’anglais de chacun… Et elle m’a répondu tout simplement que, si la personne arrivait à comprendre ses articles, alors elle avait un assez bon niveau pour tenter l’expérience.

Donc lisez-le ! Et si vous comprenez tout sans vous aider d’un traducteur ou d’un dictionnaire, c’est que votre niveau est suffisant pour trouver un job aux USA. 🙂 Dans ce cas, vous n’avez plus qu’à foncer !

Déverrouillez votre anglais

Sans pratiquer l’anglais depuis longtemps, nous n’étions plus trop à l’aise. Le problème, c’est qu’il faut être à la hauteur pour les entretiens. Ce problème n’en est plus un si vous travaillez votre anglais.

Maxime a pris des cours d’anglais individuels avec son DIF, 4 heures par semaine, ça lui a bien été bénéfique. Pendant ce temps-là, j’avais pris 6 mois de cours en elearning, avec des sessions tous les soirs !

Ensuite, nous nous sommes mis à regarder une série en anglais, puis plusieurs, sous-titrées en anglais (même si nous n’étions pas trop « séries » à la base, ça aide beaucoup pour l’oreille). Un épisode tous les soirs !

J’adore lire. Je me suis mise alors à lire des romans en anglais. Dans le bus pour aller au boulot, et le soir avant d’éteindre la lumière.

Au sport, je me suis mise à écouter les radios anglaises. J’ai aussi fait des exercices sur Anglais Facile.

Et puis, j’ai préparé mes entretiens à fond, comme si j’allais les passer intégralement en anglais : présentation, diplômes, expériences. Aussi en prévoyant les questions du recruteur sur mes expériences, défauts / qualités, mes motivations, et en préparant aussi les questions « à la noix » pour tester l’anglais. Je donne ce genre de questions dans l’article entretien d’embauche. Je me suis aussi beaucoup servie de Linguee pour construire mes phrases de préparation. Je trouve ce site très bien.

A force, vous allez voir, l’anglais va venir. 🙂

Que se passe-t-il si vous n’avez pas le niveau suffisant ?

Si vous ne parlez pas un mot d’anglais ou si vous n’avez pas compris l’article. Alors, il est trop tôt pour vous de chercher un employeur sponsor. Il faut dire ce qui est ! Sauf pour des métiers bien spécifiques comme enseignant, assistant de français, agriculteur, ou saisonnier (comme moniteur de camp, etc.). 

Trop tôt, mais pas impossible. 😉

Mais votre démarche n’est pas si délirante que ça. Selon mon expérience, le meilleur moyen d’apprendre une langue est de la pratiquer dans le pays même. Bien sûr, tout dépend de vous. Mais généralement, au bout de 3 mois l’anglais devient easy (facile).

Dans ce cas-là, le mieux pour vous est de partir aux USA pour une période déterminée. Comme 3 mois, 6 mois, voire 2 ans au grand maximum. Le temps de vous accommoder à la langue, l’anglais US, tout en travaillant (dans certains cas).

Alors dans ce cas, oui, c’est possible. Tout dépend de votre budget, votre volonté et votre situation. Bien sûr, vous pourrez retourner aux USA ensuite pour du long terme, avec votre niveau d’anglais bien meilleur, et en étant sponsorisé par une entreprise cette fois !

Les solutions pour apprendre l’anglais

Je pense à 3 solutions, soit:

  • Opter pour un package « vacances travail » de 4 mois,
  • Prendre des cours d’anglais dans une école de langues autant de mois que votre budget vous le permet (mais vous ne pourrez pas travailler légalement à côté),
  • Etre au pair (1 an, renouvelable, 1 an, et seulement ouvert pour les jeunes).

Séjour vacances travail

apprendre l anglaisJ’ai entendu parler de l’organisme Voyage Langue qui est spécialisé pour les séjours « vacances-travail » aux USA ! 🙂 Vous pourrez voyager, et/ou étudier et/ou travailler pendant ce séjour (par le biais de petits jobs). C’est, selon moi, le meilleur moyen pour apprendre l’anglais !

Mais honnêtement, je ne sais pas si cet organisme est bien ou pas. Je ne connais personne ayant eu cette expérience malheureusement. Si vous connaissez cet organisme, venez nous en dire plus en commentaire !

Pour ce genre de job (séjour vacances-travail), il n’y a pas besoin d’être qualifié, ou avoir de l’expérience. La durée maximale est de 4 ou 5 mois. Vous bénéficierez du visa J1, catégorie « summer work travel » pour les USA.

Cours d’anglais en école de langues

Apparemment, pour apprendre l’anglais, l’école de langues la plus réputée et la plus sérieuse du marché est ESL. Mais c’est aussi peut-être la plus chère. Ils offrent des séjours et des cours d’anglais aux USA.

Dans ce cas, vous aurez droit au visa F1, visa étudiant valide tout le temps que vous prendrez des cours à l’école. Vous aurez 20 heures de cours minimum par semaine. Mais il suffit d’y être présent à 60 % pour garder le visa valide.

Vous n’aurez pas le droit de travailler aux USA avec ce visa (même si ça se fait beaucoup à New-York illégalement).

Il est possible aussi de loger dans une famille d’accueil, par le biais de cette école. Cela accélérera encore plus l’apprentissage de la langue. 

Par exemple, pour 2 mois dans une école à Manhattan, les cours coûtent environ 1 900 $. En logeant dans une famille d’accueil new-yorkaise (chambre individuelle + demi-pension), c’est 300 $ le mois.

En résidence étudiante, le loyer d’un studio est de 500 $… Un coût absolument dérisoire par rapport aux prix des loyers qui s’élèvent à plus de 2 500 $ par mois pour un studio.

Partir au pair

Pour partir au pair, il faut que vous ayez moins de 26 ans, et que vous ayez une expérience en relation avec les enfants. J’ai déjà écrit un article sur ce sujet partir au pair, avec toutes les infos utiles (organismes sponsors, critères d’éligibilité, etc.). Consultez-le pour plus d’infos !

La motivation est le seul moteur de réussite

Si vous souhaitez atteindre le niveau en anglais, c’est un investissement en temps et en argent. Et si vous n’avez pas, ni le temps, ni l’argent pour le faire, alors peut-être que ce n’est pas un projet qui vous tient à coeur. Alors pourquoi cherchez-vous des informations dans ce cas ?

Mais si c’est votre objectif, alors, au travail !

Quelle est votre situation ? Avez-vous le niveau pour chercher un job ou non ?

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Une reponse pour Comment partir travailler aux USA pour apprendre l’anglais ?

  1. Laurent dit :

    vraiment sympa l’article, merci pour les infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelles sont vos chances de décrochez un job aux USA ?

Testez votre éligibilité à partir travailler aux USA selon votre profil et situation !