La descente aux enfers

Commentaires (8) Culture américaine

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Vous avez peut-être ressenti cela une fois dans votre vie…

De vous sentir complètement épanouie, à vous dire : « qu’est-ce que j’aime ma vie, mais put*** que je l’aime !! ».

Et du jour au lendemain…

Tout bascule

Tout bascule, parce qu’on vous annonce que cette vie, et bien vous ne l’aurez plus, et que vous ne devriez même plus l’avoir à cet instant même.

Grande claque. Chute libre !

Dans cette chute, c’est toute l’énergie positive qui se vide comme un pot percé qui est impossible à colmater, jusqu’à devenir mou, flasque, vide de sens.

Pour vous avouer, je me sens  « rikiki  » en ces jours de June Gloom*. Le froid m’a envahi. Et depuis, il ne me quitte plus. Mes membres sont durs à déplacer, et ma tête bien lourde. Mon sourire est parti, et ma joie aussi.

On nous a coupé l’herbe sous les pieds. Et c’est à une vitesse folle que l’on voit nos projets et rêves s’écarter petit à petit, jusqu’à se volatiliser.

« Il n’y a aucune solution »descente aux enfers

Oui, c’est bien ce qu’on nous a dit…

C’est tellement facile de se laisser emporter dans cette descente aux enfers, dans cette chute jusqu’à s’éclater au sol.

Et de dire…

Echec et mat !

Sauf que…

Je n’ai vraiment pas envie de m’éclater au sol. NOUS n’avons pas envie de nous écraser comme des crêpes. Même si j’aime les manger, ce n’est pas une raison pour en devenir une, non ?

Une étincelle au fond persiste. Elle est recroquevillée sur elle-même, mais elle est là.

Et c’est grâce aux mots prononcés qu’elle se ravive. Ces mots si anodins, qui sonnent comme un écho et s’amplifient jusqu’à venir frapper l’étincelle :

« WTF??!! MOVE YOUR ASS BITCH!! »

Traduction : « Tu ne veux pas finir crêpe ?? Alors bouge toi !!! » (En moins violent)

ok

OK

O-K !!

Et pourquoi je n’aurai plus le droit de vivre la vie que j’ai envie ?? Ce n’est donc pas moi qui décide de ma propre vie ?!

J’ai décidé que c’est seulement moi qui dirige ma propre vie, et personne à ma place. Je suis la mieux placée pour savoir ce que j’ai envie et pas envie : où, à quel moment, avec qui, dans quel environnement et pour quel prix !

Apparemment, c’est impossible. Il n’y a pas de solutions… C’est ce qu’on nous a dit, certes.

Et bien moi aussi je dis.

Et je dis : F*** !

Il y a TOUJOURS des solutions !!

RIEN n’est impossible. Il suffit D’Y CROIRE !

Et nous, on a choisi d’y croire. On VEUT y croire.

Nous sommes dans le pays de l’ « American dream », du « In God we trust ». Je me suis bien appropriée cette phrase plutôt dans le sens « In what I want I trust ».

Cet article reste un mystère pour vous, n’est-ce pas ? J’ai choisi de ne pas vous dévoiler la source de cette descente aux enfers. Je n’ai pas envie de soulever un ras de marée. Tout ce que je peux dire, c’est que personne n’est mort, et la santé est là. Alors quoi ?! On a de la ressource pour se battre !espoir Descente aux enfers

J’ai juste envie d’exprimer librement mon ressenti. C’est aussi pour ça que ce blog existe.

Et puis un jour, je vous dirais ce qu’il s’est passé pour nous précipiter dans ce trou béant.

Mais pour le moment, juste, souhaitez-nous bonne chance !

Nous essayons de nous en sortir, et ce n’est pas facile. Ca va prendre plusieurs mois, et beaucoup d’argent.

Mais si c’était trop facile, ça se saurait ! En tout cas, je ne vous oublie pas ! Si vous continuez à me suivre, vous allez comprendre notre détresse, et comment on aura tout fait pour s’en sortir !

Et puis, si on tombe au fond du trou… Alors on se relèvera ! Et on recommencera de zéro, comme nous l’avons toujours fait !

LET’S DO IT !

* Brouillard qui provient de l’océan pacifique, et qui envahie la côte du Sud de la Californie. C’est un phénomène climatique qui apparaît en juin de chaque année, d’où le nom de « June Gloom ».

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

8 reponses pour La descente aux enfers

  1. Franck dit :

    Mince comme on dit ,j’espère que vous allez vous en sortir..même si c’est difficile. .
    Vous êtes toujours vivant donc vous pourrez toujours recommencer votre vie..
    Bon courage et bonne chance ..

  2. Amandine dit :

    Je ne suis pas étonnée de sentir ta rage de vivre et ton envie de te battre malgré tout !
    On est là pour le soutien moral quoi qu’il arrive !
    J’espère que tout s’arrangera pour le mieux au plus vite et qu’on entendra bientôt de tes nouvelles kick ass !

    In Sarah we trust

  3. Pauline dit :

    Je vous souhaite du courage, mais dans le cas ou cela concerne votre visa ou votre société aux USA, ne pas dévoiler les raisons de vos soucis, qui semblent être énormes, c’est mettre en danger vos lecteurs de peut-être vivre la même situation que vous. Svp informez-nous.

    • Sarah dit :

      Hello Pauline,
      Pour vous rassurer, ça ne vous met pas en danger. Mais vous avez raison qu’il faut que je vous dévoile le problème pour vous montrer que même suite à un changement de situation avec aucune solution, eh bien il y a quand même toujours des solutions ! Et qu’on se relève encore plus fort.
      Je ne veux pas le dévoiler maintenant, car cela met en péril d’autres personnes.
      Mais c’est qu’une question de temps… C’est très long, mais je compte bien dévoiler tout ça avant la fin de l’année ! (J’en brûle d’envie, c’est très dur pour moi de ne rien dire)

  4. Sab dit :

    J’aime cet état d’esprit!!! Je ne peux que vous féliciter pour cette rage de vaincre!
    Continuez à vous battre….la vie n’est pas un long fleuve tranquille!

  5. Mathieu dit :

    J’ espere que tout ira bien , je suis pas mal votre blog et j ai appris pas mal de choses qui m ont été très utiles pour lancer ma recherche d un travail aux usa. Chose faite vu que j ai pu trouver un employeur pret a me sponsoriser dans les 3 premieres semaines de recherche . Apres un premier h1b non selectionné nous somme en train de preparer la procedure de perm en eb 2 et je me rend compte de la difficulté du combat qu il faut mener face a cette administration toute puissante , la frustration et le stress que ca peut engendrer de n avoir aucun controle la dessus. Je croise les doigts pour vous et attend avec impatience la suite des articles pour en apprendre un maximum sur l expatriation aux usa .

  6. Tshotsho Patience BROOHM dit :

    Merci , Sarah pour partager avec nous cette aventure : tu es une battante à toi tu crois.

    La volonté est une force qui permet de tout réaliser, y compris ce que l’on croit impossible. Il suffit de croire en soi-même et toi peut réussir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quelles sont vos chances de décrochez un job aux USA ?

Testez votre éligibilité à partir travailler aux USA selon votre profil et situation !