Comment négociez votre visa J1 aux Etats-Unis ?

Commentaires (6) Les visas pour les Etats-Unis

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Salut les expats et futurs expats !

C’est Sarah, créatrice du blog « Vivre au-delà des frontières » et fondatrice de « USponsor Me ».

Dans cette vidéo, je vais vous parler de la meilleur façon de négocier votre visa J-1. En fait je vais répondre aux questions intéressantes que Morgane m’a posé par email. J’avais envie de partager avec vous, mes réponses :

Les questions de Morgane :

– Est-ce que je suis payée durant la période de training ?

– Est-ce que toutes les entreprises peuvent « embauchées » des trainees J-1 ? Si non, est-ce qu’elles sont listées quelque part ou est-ce que t’as une idée de comment les cibler?

– Quel est l’avantage pour la boîte qui me recrute et sûrement les inconvénients ?

– Comment cette opportunité de J-1 s’amène dans le process de recrutement ?

Qu’est ce que le visa J-1 ?

Alors, il faut savoir que le visa J-1, qui est normalement le visa « stagiaire ». Il est aussi ouvert pour les jeunes professionnels. Effectivement, vous connaissez peut-être le programme VIE. Et bien ce programme est fondée sur justement, ce visa J1.

Vous pouvez très bien bénéficier du visa J1 avec un salaire plutôt correct. Il n’y a pas de plafond. Cependant, il faut que vous fassiez attention d’être moins rémunéré que la moyenne des salaires en entreprise pour prouver que vous êtes là pour apprendre.

Toutes les entreprises ne peuvent pas embaucher de J1. Par exemple, moi je suis une jeune entreprise, et je ne peux pas le faire. L’entreprise doit avoir 1 an d’ancienneté, et minimum 5 salariés.

Pour les cibler, vous pouvez utiliser soit la base des employeurs sponsors. En filtrant donc sur J-1 dans la section visa de la recherche avancée. Ca va alors vous récupérer les entreprises qui sponsorisent le J1. Ou bien sur LinkedIn en général.

Les avantages 

L’avantage pour la société, c’est qu’elle n’a pas besoin de se porter sponsor. C’est un organisme qui s’en charge. J’en connais deux, il y a intrax et CIEE.

Donc ce qui veut dire que, quand elle vous demande si vous avez besoin qu’elle vous sponsorise un visa, et bien vous pouvez répondre que non. Vous n’avez pas besoin, parce que vous avez déjà une organisme qui se porte sponsor.

Ce qui veut dire qu’elle n’a pas besoin de prendre un avocat, donc pas de frais en plus. Et pour les frais du visa en lui même, vous pouvez très bien les prendre en charge. Comme négocier avec l’entreprise qu’elle les prenne en charge.

Ce qui veut dire aussi que l’entreprise n’a pratiquement pas à remplir de document pour votre demande de visa. Elle a juste 1 ou 2 documents à remplir et basta. Si l’entreprise n’a jamais sponsoriser de J1 avant, il est possible qu’une personne de l’immigration se rende sur place pour voir si c’est OK au niveau de l’entreprise, c’est tout.

Tout le reste, c’est vous qui vous vous en chargez, avec votre organisme sponsor.

D’autres intérêts pour la société !

Un autre avantage pour la société, c’est qu’elle n’a pas besoin de vous fournir de mutuelle. Vous serez couvert par votre organisme sponsor. Et ça, c’est un sacré avantage, parce que la mutuelle coûte assez cher aux USA.

Une autre avantage, c’est que le processus d’obtention du visa est assez rapide. Contrairement aux visas de travail qui peuvent mettre jusqu’à six mois de délai d’obtention. Le visa J-1, lui, peut s’obtenir en quatre semaines.

Aussi, il faut savoir que l’entreprise a des avantages fiscaux de vous embaucher. Car ils sont exemptés d’impôts concernant le Social security, medicare et le Federal enemplyment tax. Ce qui veut dire la sécurité sociale, l’assurance mutuelle et la taxe chômage. Soit un gain d’environ 8%, ce qui n’est pas négligeable.

Vos arguments imparables

Ensuite, lors de votre processus de négociation, vous pouvez aussi rassurer l’entreprise. Vous pouvez commencer à travailler dans l’entreprise en toute légalité car vous aurez en votre possession en arrivant aux USA, les documents vous l’autorisant.

Une fois sur le territoire, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Demander un numéro de SSN, que vous recevrez dans les 2 semaines.

L’entreprise a aussi besoin d’être rassurée là-dessus.

Ensuite, usez des arguments que vous êtes multi culturel, et de ce biais, vous avez une grande facilité d’adaptation, mais aussi une vision différente, avec des idées fraiches pour la société. Ca ne peut leur être que bénéfique.

Vous êtes là aussi pour découvrir et apprendre, donc vous êtes plus que motivé pour être effectif très vite.

Comment négocier votre visa J-1 ?

Negocier votre visa J1Cette opportunité du J1, vous pouvez l’amener dans le processus de recrutement à plusieurs moments. Tout dépend en fait de ce que vous recherchiez au début.

Si au début, vous recherchiez pour vous faire sponsoriser pour un visa de travail, et que l’entreprise vous répond qu’elle ne sponsorise pas le visa. Alors c’est le bon moment de rebondir en lui proposant cette solution et négocier votre visa J-1.

Si vous avez contacté l’entreprise dans l’optique d’avoir un J1, c’est au moment où l’entreprise vous demande si vous avez une autorisation de travail sur le sol Américain qu’il faut expliquer tout ceci.

Voilà, ce sujet a aussi notamment fait l’objet de la dernière JobSearch Academy. Le coaching de groupe que j’anime tous les mois, où j’ai pu répondre donc, aux questions en direct live.

J’espère que vous avez aimé cette vidéo, si c’est le cas, je vous invite à liker la vidéo, ou à écrire vos commentaires en bas de cet article.

Le quizz !

Testez si vous avez vos chances de partir travailler aux USA avec le quizz en cliquant sur l’icône qui vient d’apparaître dans la vidéo. Et découvrez les étapes que vous devez suivre pour réaliser votre projet.

Et je vous dis, à très bientôt.

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

6 reponses pour Comment négociez votre visa J1 aux Etats-Unis ?

  1. Matar Dangoura dit :

    Merci Sarah pour cet article et ces conseils bien éclairés, on avait besoin pour notre projet de rêve qui est aller immigrer aux ÉTATS-UNIS, c’est vraiment bien expliqué vous en remercions.

  2. Lucie dit :

    Hello Sarah,

    Concernant le point sur l’exemption de taxes pour l’employeur, je n’ai trouvé l’info nulle part. Aurais-tu des sources ? Je m’attends à ce que l’entreprise m’en demande si elle ne connaît pas le visa.

    Autre point, si j’ai trouvé une entreprise qui est ok pour m’avoir en Visa J1 trainee mais qu’au bout de 2 mois, par exemple, je trouve un job plus intéressant, est-ce possible de changer d’entreprise ? Si oui, est-ce facile ? Faut-il repayer les fees ?

    Merci de ton aide,

    Lucie

    • Sarah dit :

      Hello Lucie,
      Pour le point sur l’exemption de taxes pour l’employeur, la source vient des organismes accrédités par l’USCIS (immigration américaine).
      Tu peux directement contacter ces organismes si tu préfères pour confirmer.
      Pourquoi l’entreprise est exemptée de ces taxes, je pense que c’est parce que :
      – parce que tu ne seras jamais au chômage aux USA avec un visa J1, donc tu ne contribues pas à cette taxe.
      – parce que tu n’as pas besoin de mutuel, tu as une couverture spéciale avec ton visa J1.
      Pareil, tu peux confirmer ce que je dis directement par un organisme sponsor. 😉
      Oui tu pourras changer d’entreprise, mais il faudra que tu refasses la demande du J1 je crois, ou tout du moins le transférer. Donc il y aura de la paperasse en plus oui.
      Je ne sais pas s’il y aura des fees en plus, ça dépend peut-être de l’organisme sponsor par lequel tu passes.
      Si c’est facile… Ca dépend de toi je pense. Faudra que tu retrouves une entreprise en 30 jours.

  3. Emmanuel ADJIBOLA dit :

    Slt sarah. Je m’appelle Emmanuel.
    je souhaiterais m’entretenir avec toi pour quelques conseils.
    Je serai ravi si tu pouvais me contacter par mail.

  4. Pat dit :

    Salut Sarah!
    C’est pour avoir un complément d’information stp, car mon cas est assez rare, je dois dire.
    Dans ma démarche de recherche d’un travail ou d’un stage aux usa, j’ai la chance d’avoir trouvé un sponsor.
    Or, tous les visas évoqués sur ton blog ne correspondent pas vraiment à mon profil atypique.
    Je suis actuellement en pleine reconversion professionnelle et j’ai la quarantaine. Mon unique diplôme est celui d’un BAC scientifique.
    J’ai étudié de manière autodidcate afin d’avoir un niveau BAC+5 en biochimie. Mes connaissances actuelles me permettent d’intégrer un labo de recherche afin de m’initier de manière concrète aux techniques de laboratoire. Mon sponsor est prêt à m’accueillir mais on ne sait pas comment présenter mon cas au service d’immigration. On ne veut pas faire de boulettes qui pourraient compromettre ma demande de visa. Je préfère donc chercher de mon côté afin de trouver la meilleure parade.
    Tous les visas (J1, etc…) comportent des restrictions liées à l’âge ou au diplôme. Je ne peux donc rentrer dans ces cases. Comment faire? As tu une idée stp afin de présenter au mieux ma situation?
    merci

    • Sarah dit :

      Hello Pat,
      Il y a forcément une solution pour toi ! Il existe aussi le visa H-2B.
      Ce que je te propose, c’est de contacter un avocat en immigration. Je connais une avocate super, contactes-moi ici pour que je te donne ses coordonnées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Quel est le type de Visa Américain LE PLUS approprié pour vous ?

arrow-circle-o-down