Départ à l’étranger, la liste pour bien le préparer

Commentaires (0) Formalités: Les premiers pas aux USA

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

dessin comique d'un sablier qui représente le temps, les choses à faire Sarah et Nounou BleuUne fois que j’eus signé la proposition de mon nouvel employeur, nous étions fixés sur un départ aux USA 4 mois après… J’avais enclenché le compte à rebours pour… l’ultime départ à l’étranger !

Maxime a eu une proposition une semaine après, ce qui nous a évité l’étape mariage, une en moins et pas des moindres ! Se marier peut permettre d’avoir le visa pour le conjoint.

Let’s go pour préparer le départ à l’étranger !

La liste à faire avant de partir

En parallèle des horaires de travail, de nos activités (spectacle de danse à préparer) et de nos obligations en tant que propriétaires, voici la liste dans l’ordre, de ce que nous avons dû faire avant le départ :

Informer son manager sur la volonté de rompre le contrat et fixer la date de fin Fin de contrat
Lancer le processus de demande de visa Visa
Prendre le dernier rendez-vous chez les médecins (ophtalmologue, gynécologue, dentiste…) Santé
Demander des devis aux assurances rapatriement Santé
Gérer la location de l’appartement Appartement
Informer la banque et faire un point sur la situation Banque
Vérifier que toutes les options soient activées pour la gestion des comptes en ligne Banque
Annoncer la nouvelle aux collègues de travail, amis et famille Annoncer la nouvelle
Coordonner le déménagement Déménagement
Mettre à jour les vaccins Santé
Récupérer les lunettes, lentilles, autres médicaments Santé
Solder les cartes de cantines Fin de contrat
Restituer le badge et le matériel Fin de contrat
Récupérer le solde de tout compte, l’attestation Assedic, le certificat de travail et les derniers tickets restaurant Fin de contrat
S’inscrire à Pôle Emploi après une rupture conventionnelle Pôle emploi
Prolonger la mutuelle après une rupture conventionnelle Santé
Organiser le déplacement à Paris pour l’entretien à l’ambassade Visa
Planifier la date de début de contrat Début de contrat
Vérifier le remboursement des dernières notes de frais Fin de contrat
Clôturer les comptes épargne salariale Banque
Récupérer le visa Visa
Solder les abonnements activités, les chèques vacances, les cartes cadeaux ou avoirs magasins, etc. Abonnements, assurances
Résilier les abonnements gaz, électricité, autoroute, transport en commun, internet, téléphone fixe, etc. Abonnements, assurances
Organiser une fête de départ avec les amis Le au revoir
Mettre en place le transfert postal avec La Poste Gestion du courrier
Modifier le contrat d’assurance habitat Appartement
Organiser les premières semaines de mobilité et réserver le billet d’avion Début de contrat
Résilier / modifier les assurances auto et moto Abonnements, assurances
Faire procuration à quelqu’un de confiance pour les recommandées Gestion du courrier
Résilier la mutuelle Santé
Vérifier les derniers remboursements de la sécurité sociale et de la mutuelle Santé
Changer le forfait téléphone mobile Abonnements, assurances
Réserver l’hôtel pour la première semaine aux USA Début de contrat
Faire le tour de la famille avant le départ Le au revoir
Régulariser la situation à Pôle Emploi Pôle emploi
Récupérer des dollars américains pour les premiers jours La veille

Cette liste s’ajoute à celles :

– de la gestion de l’appartement en tant que propriétaire (dans l’article que faire de son appartement avant de partir),

– du processus d’obtention du visa (dans l’article visas américains, chapitre ‘processus d’obtention’),

– de la coordination du déménagement matériel (dans l’article déménagement).

Santé

Prise de rendez-vous chez le médecin

Dès que nous avons su que nous allions partir pour de bon, nous avons vite pris les derniers rendez-vous chez nos médecins pour clôturer les problèmes en cours, et pour prévoir une marge à l’arrivée. C’est-à-dire :

– en profiter pour contrôler si les vaccins sont à jour. Pour information, il n’y en a pas de particuliers pour les USA.

– un conseil, si vous avez mal quelque part, traitez-le avant de partir !

– revoir une dernière fois les médecins spécialistes qui vous suivent pour un bilan annuel ; ophtalmologue, gynécologue, dentiste… Cela permet de renouveler lunettes, lentilles, contraception pour un an, ce qui laisse une marge de manœuvre en arrivant aux USA.

Attention, n’oubliez pas que pour certains médecins comme l’ophtalmologue, le rendez-vous est à prendre 6 mois à l’avance.

Pourquoi faire ça ?

Premièrement, nous n’étions pas couverts les premières semaines, le temps de l’inscription à la mutuelle.

Ensuite, tout est nouveau et différent au début. Il faut le temps de comprendre comment le système de mutuelle marche aux Etats-Unis, ce n’est pas inné !

Et pour finir, le temps passe très vite au début quand il s’agit de se repérer, trouver un appartement, le meubler, se reconstruire une vie sociale, se familiariser à la langue…

Retour à la liste

Assurance rapatriement

Même si nous avons tous les deux une mutuelle « entreprise », le rapatriement en France n’est pas couvert suite à un décès ou accident grave. Si votre entreprise ne vous en parle pas, c’est que vous êtes dans le même cas que nous.

J’avais demandé des devis dans tous les organismes (que j’avais trouvé) proposant le rapatriement. Pour une même prestation, voici les prix en 2014, par personne :

Mondial Assistance 287,16 € l’année
April-International 312 € l’année
American Express – Expat Plus (AXA) 385 € l’année
AXA 540 € l’année

La différence de prix s’explique par les prestations offertes. Par exemple, pour AXA, il n’est pas possible de prendre l’assurance rapatriement seule, c’est un package assurance + assistance + rapatriement indissociables. Cependant, toute la partie remboursement des frais de santé et hospitalisation sont déjà prises en compte dans la mutuelle, donc une surprotection n’est pas nécessaire.

Pour Mondial Assistance, la demande correspondait mieux. Pour ce prix, ils offrent l’assistance rapatriement et le remboursement des frais médicaux et hospitalisation. Il est possible de faire une simulation de devis en ligne.

L’assurance « Expat Plus » a de bonnes garanties. C’est un partenariat entre American Express et AXA. Par contre, pour souscrire avec eux, il faut aussi prendre la carte American Express Air France à 145 € par an (première année gratuite).

Au final, nous n’avons pas encore pris d’assurance rapatriement, nous y réfléchissons encore.

Prolongement de la mutuelle

Ce cas est seulement valable si vous avez établi une rupture conventionnelle ; il est alors possible de prolonger la mutuelle entreprise sur 9 mois après la date de fin de contrat.

Je l’ai prolongé pour un mois, pour être couverte pendant la période entre les 2 contrats. J’ai dû payer directement à la mutuelle ce qui était normalement prélevé de mon salaire par mois. Je l’ai résilié au moment de partir pour les Etats-Unis.

Retour à la liste

Banque

Ce rendez-vous est incontournable, surtout si vous avez des crédits en cours (prêt immobilier). Il permet de faire un point avec votre banquier sur :

– le type de carte que vous avez, son plafond et si vous pouvez l’utiliser à l’étranger.

– les partenariats existants, permettant de retirer dans le pays de destination sans frais, ou bien d’ouvrir un compte à distance.

– les règles à connaitre sur la relation commerciale. En étant sur le territoire américain, nous ne pouvons plus échanger avec notre banque en France. Le seul moyen de gérer son compte à distance est de le faire en ligne (ajout de bénéficiaires, virements…). Donc assurez-vous d’y être autorisé. Ceci est propre à la volonté des Etats-Unis. D’ailleurs, notre banquier nous avait demandés si on ne préférerait pas plutôt aller au Canada…

– vos comptes actuels. En s’expatriant aux USA, vous serez imposé une deuxième fois sur les comptes de type assurance vie. Donc il est peut-être préférable de les clôturer avant de partir.

– les clauses du prêt immobilier. Selon le prêt que vous avez signé, il est possible que vous ayez l’obligation de verser vos salaires sur votre compte chèque de cette banque. Attention aussi si vous avez contracté le PTZ+, consultez l’article louer son appartement en France quand on est à l’étranger.

– Si votre banque est HSBC, vous pouvez ouvrir un compte bancaire aux Etats-Unis depuis la France, selon le type de compte que vous avez.

Annonce de la nouvelle

annonce nouvelleJ’avoue que cette étape a été compliquée… Quand faut-il réellement annoncer le départ ?

Une fois le visa obtenu ? Non, la procédure est trop longue.

Une fois que la démission est posée et la rupture conventionnelle acceptée ? C’est ce que j’avais pensé au début, mais finalement, elle a pris 2 mois sans que je sache si ça allait vraiment marcher. Bref, pendant ce temps-là, je n’osais en parler à personne. Mais rapidement, les rumeurs se sont répandues avant que je me décide de l’annoncer officiellement.

Retour à la liste

Pôle emploi

Un conseil si vous avez réussi à négocier une rupture conventionnelle ; s’inscrire à Pôle Emploi, même si vous commencez votre nouveau job 3 semaines après. (Mais peut-être que ce n’est plus d’actualité, je crois qu’il y a eu une nouvelle réforme au 1er juillet 2014…)

Cela permet d’activer les droits aux allocations chômage. Une pré-inscription en ligne ou par téléphone au 39 49 est à réaliser dès le premier jour d’inactivité. Vous serez ensuite convoqué, une ou deux semaines après, à un entretien pour finaliser l’inscription.

Au moment de partir, il vous faudra régulariser votre situation en déclarant que vous n’êtes plus en recherche d’emploi (dans la déclaration mensuelle), parce qu’ils ne pourront pas savoir immédiatement que vous travaillez outre-Atlantique. Une fois que j’eus déclaré que je travaillais, j’ai été radiée de Pôle emploi, mais je serai toujours éligible aux allocations chômage dès ma réinscription dans les 3 ans à venir (si je reviens en France en catastrophe, après avoir perdu mon job par exemple). C’est une grosse sécurité.

Gestion du courrier

Le transfert du courrier peut se faire au niveau national et international. Mais attention, les colis d’une certaine grosseur ne seront pas transférés. Il est possible de souscrire au transfert du courrier en ligne, ou bien en se rendant dans un bureau de poste, plus d’informations et souscription sur le site La Poste.

Le transfert est prévu pour le foyer complet, mais il est possible de remplir deux demandes si vous voulez déclarer deux destinations différentes, mais il faut payer deux fois. Nous avons décidé de transférer l’intégralité de notre courrier chez les parents de Maxime. Pour les recommandées, nous avons donné procuration à son père, pour qu’il puisse les réceptionner (à ne pas oublier !).

Retour à la liste

Abonnements, assurances

C’est aussi un point à ne pas oublier ; solder et résilier tous les forfaits, abonnements, activités en cours.

Tous véhicules non vendus qui resteront stockés dans un garage, doivent être assurés. C’est notre cas pour la moto. Mais l’assurance est bien moins chère que si on utilisait la moto normalement, renseignez-vous auprès de votre assureur.

Pour le téléphone, nous n’avons pas résilié nos numéros, mais nous avons souscrit au forfait à 2 € par mois de Free. Attention : avec ce forfait, il faut prendre l’option ‘voyage’ (et non pas ‘internationale’) pour pouvoir recevoir les SMS et les appels. Il est possible de le faire en ligne, depuis votre compte. C’est minimum 10 € pour pouvoir l’activer.

Il est bien de garder son numéro français, au moins dans les premiers temps :

– en attendant d’avoir un numéro américain,

– pour recevoir les SMS de la banque française, dans le cas où vous achetez en ligne avec votre carte bancaire (un code est envoyé pour confirmer le paiement), ou bien quand vous voulez activer un nouveau bénéficiaire. N’oubliez pas que votre banque ne sera plus là pour vous aider !

À partir du moment où j’ai déclaré mon nouveau numéro à ma banque, ça a mis environ un mois pour qu’il soit activé.

Début de contrat

Après avoir traversé la France pour rejoindre ma famille, j’ai commencé par 2 semaines de déplacement ; une en Bretagne et une à Paris. Pendant ce temps-là, Maxime organisait son séjour de 3 mois sur Paris.

J’avais prévu mes deux derniers weekends en France pour préparer ma valise finale, et profiter des derniers instants avec Maxime et ma famille.

Le jour du grand départ a fini par arriver. Je me suis envolée pour New York, laissant derrière moi Maxime pour 3 mois. J’étais à la fois fatiguée, mélancolique, mais surtout surexcitée !

C’est dans l’avion que j’ai réalisé que je n’étais pas au bout de mes peines ! Quitter une vie, c’est une chose, mais intégrer une nouvelle, c’en est une autre… Dès l’instant où j’allais poser le pied en dehors de cet avion, j’avais une semaine chrono pour me faire une situation !

Retour à la liste

Ne ratez plus les nouveaux articles !


Inscrivez-vous à la newsletter du blog Vivre au-delà des frontières pour recevoir tous les prochains articles

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.