2 jours à Big Bear pour Thanksgiving

Commentaires (0) A travers l'Amérique, Vivre aux USA

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la Californie ne se résume pas à ses plages immenses. Ici, nous avons aussi des montagnes comme Mammoth Mountain, Yosemite et Big Bear, la station de ski la plus proche de Los Angeles.

Aujourd’hui, je voulais donc vous partager le week-end que nous avons passé avec Maxime à Big Bear. On a profité des fêtes de Thanksgiving pour s’exiler à la montagne quelques jours tout en gardant le soleil de Californie, et j’avais envie de vous parler de notre expérience. Mais aussi de vous donner quelques conseils si vous prévoyez vous aussi de chausser vos Moon Boots cet hiver 🙂

Big Bear : la station de ski des grizzlis.

Où partir à la montagne à côté de Los Angeles ?

Big Bear, c’est une station de ski de Californie du Sud, qui se trouve plus précisément dans le comté de San Bernardino, le long du lac qui porte le même nom. En dehors de la saison touristique, c’est un tout petit village de moins de 6 000 habitants. Mais pour les fêtes, Big Bear se remplit très rapidement, et on a souvent l’impression que tous les Californiens se sont passé le mot.

Vous vous demandez certainement pourquoi cette station s’appelle Big Bear ? C’est exactement la question que nous nous sommes posée sur le trajet aller.

Le nom de Big Bear vient tout simplement des anciens habitants du village… des grizzlis. En fait, quand les premiers explorateurs sont arrivés dans ces montagnes (qui culminent quand même à plus de 2 000 mètres d’altitude), ils sont tombés sur une colonie de grizzlis. Pour la petite histoire, s’ils s’étaient aventurés jusque-là, c’était pour retrouver des fugitifs qui pillaient les ranchs de la vallée. J’imagine que ce qu’ils ont trouvé à Big Bear était encore plus effrayant.

Entre temps, Big Bear s’est développé grâce à ses gisements d’or et au tourisme. Mais aussi grâce au cinéma, car on a tourné beaucoup de films très célèbres dans la région. Et notamment « Heidi » et « Autant en Emporte le Vent ». Avec le temps, la population de grizzlis a drastiquement diminué et nous n’en avons vu aucun pendant notre séjour. À cause de qui ? Je vous laisse deviner…

Comment et quand se rendre à Big Bear ?

De Santa Monica, le voyage nous a pris un peu plus de 2 heures en voiture, et la route, une fois sortis de Los Angeles est très agréable. Vous pouvez aussi prendre l’avion depuis LA apparemment.

Selon moi, il n’y a pas de mauvais moment pour aller à Big Bear. La station est surtout connue des familles fans de ski et de snowboard en hiver. Mais en été aussi, vous aurez le choix parmi plusieurs activités. La ville est entourée de 96 km de sentier, que l’on peut pratiquer en randonnée ou en VTT. La vue depuis les montagnes est magnifique, en particulier sur le lac de Big Bear.

D’ailleurs, en été, vous pouvez profiter du lac et de ses marinas (6 en tout) pour faire des activités aquatiques. L’eau est peut-être un peu fraîche pour se baigner (surtout si vous êtes frileux comme moi), mais vous pouvez aussi louer des bateaux à moteur ou des kayaks. C’est aussi le spot idéal pour les amateurs de pêche ou de ski nautique.

Tout au long de l’année, la ville organise aussi plusieurs évènements, comme le Big Bear Lake OktoberFest, qui met à l’honneur les bières et spécialités culinaires germaniques. Mais aussi le Santa’s Grand Entrance comme nous l’avons vécu pour lancer officiellement la période de Noël. 🙂

Une station de ski… sans neige

Nous le savions déjà avant de partir, mais notre séjour à Big Bear pour Thanksgiving s’est passé sans le moindre flocon de neige. Ce qui n’est pas un drame en soi, car il y a beaucoup d’autres activités à faire en montagne. 😉

Nous avions prévu d’y passer 2 jours, et notre programme a été bien rempli, même sans chausser de skis. :).

Passer un week-end à la montagne à 2 heures de Los Angeles ?Randonnée pour la première journée

Pour la première journée, on avait prévu avec Maxime une belle randonnée sur le Castle Rock Trail, avec un pique-nique préparé le matin même pour nous motiver. C’était une bonne mise en jambes pour nous deux, avec cette randonnée de plus de 500 pieds (150 mètres) sur 4 kilomètres aller / retour.

Vous pouvez même l’emprunter si vous n’avez aucune expérience et que vous n’êtes pas vraiment sportif. Il faut juste prévoir des montées assez raides par moment (et même un peu d’escalade à la fin pour monter tout en haut du rocher).

La première moitié du chemin est très bien balisée, mais pas la deuxième… Nous nous sommes d’ailleurs perdus plusieurs fois avant de retrouver le chemin de retour. 🙂

Mais les magnifiques roches en granit et la vue sur le lac à 360 ° que vous aurez ensuite méritent vraiment votre sueur. En gros, la randonnée nous a pris environ deux heures (si on compte les 3/4 d’heure à tourner en rond pour retrouver le chemin).

Pique-Nique au bord du lac

Ensuite, on a pris la Scenic North Shore Drive jusqu’à West Public Boat Launch, l’une des fameuses marinas du lac Big Bear.

On en a également profité pour visiter le Discovery Center. C’est un peu comme le musée des sciences naturelles de la région, dans lequel vous retrouverez des reproductions de la faune locale (avec le grizzly à l’honneur, bien sûr). Mais aussi des exposés sur la géologie et la biodiversité de Big Bear. Il y a aussi un petit trail en pleine nature qui en fait le tour… idéal pour notre balade digestive.

On a également suivi ensuite le Woodland Trail, qui porte bien son nom puisque le chemin est entouré d’arbres. C’est un petit itinéraire de randonnée d’à peine plus de 2 kilomètres, mais ça vaut le coup si vous aimez vous sentir seul au monde un court instant.

Randonnée à Big Bear

Pour finir, on a emprunté le Stanfield Marsh Boardwalk, qui se fait sur un ponton en bois au-dessus du lac de Big Bear. À cette époque de l’année (ou peut-être toute l’année), le lac était complètement desséché. Je vous conseille de faire comme nous et de garder cette marche pour le soir, car le coucher de soleil y est vraiment magnifique.

The Village

Pour terminer cette journée en beauté, et malgré la fatigue, nous sommes allés au Santa’s Grand Entrance and Tree Lighting Ceremony. La magie de Noël était vraiment au rendez-vous, mais elle se méritait. On a eu beaucoup de mal à trouver une place de parking tellement il y avait de monde. Finalement, la seule solution était de retourner se garer à l’hôtel, et de faire le chemin à pied. Ce n’était que 20 minutes, mais après une journée de marche, elles nous ont paru assez longues (oui bon, on devient aussi Américains, il faut le reconnaitre).

Découvrir Big BearMême problème pour trouver un restaurant dans lequel manger. Ceux de Pine Knot Avenue, qui était joliment décorée de sapins de Noël et animée de concerts, étaient tous pleins. On a donc dû attendre une heure et demie avant de pouvoir nous mettre à table, en attendant de profiter des concerts de Noël de cette douce nuit.

Le lendemain, Maxime s’est amusé à faire un tour de bobsleigh. Il ne voulait pas repartir sans !

Vous êtes déjà allé à Big Bear ou avez prévu de le faire ? Dites-nous si ça vaut le coup d’y retourner en hiver pour skier, ou s’il y a vraiment trop de monde….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.