Catégories
Emploi pour francophones

Partir aux USA pour un stage de 6 mois, et y rester finalement…

Comment Cindy est passé d’un visa J1 à la Green Card, lors de son séjour aux USA ? Cindy est parti en 2014 à New York City pour un stage de 6 mois, durant…

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Dans les différentes possibilités de trouver un emploi avec visa aux USA, nous avons celle de Cindy.

Cindy a eu l’opportunité de faire un stage de 6 mois à New York City, qui a, à vrai dire, changé sa vie… Puisque c’est suite à celui-ci qu’elle est revenue à Brooklyn 2 mois après, et qu’elle y restera peut-être toute sa vie.

Son histoire…

Bonjour Cindy ! Peux-tu stp nous présenter ton parcours pour en arriver à un visa J1 (stagiaire) aux USA ?

greencardHey Coucou ! Alors j’ai au préalable effectué un stage de 6 mois chez une chapelière, suite à mes études de master d’école de commerce : audit & contrôle de Gestion (reconnu par l’état) de l’ISG, et management international non reconnu par l’Etat de l’ISEG. D’ailleurs, Ellen (la chapelière) recherche tout le temps des stagiaires.

Pendant ces quelques mois, j’ai rencontré Mac, mon futur mari (le jour de l’an 2014). Puis j’ai dû rentrer en France pour passer mon examen final. J’ai eu une motivation x300 pour retourner au USA le retrouver ! Deux mois après être rentrée en France, je repartais sous un visa J1 pour bosser chez un joaillier…

Comment as-tu fait pour obtenir ce visa J1 après ton stage ? Était-ce un stage ou un VIE ?

Ma chapelière, chez qui j’avais effectué mon stage, m’avait présenté ce joaillier qui était un ami de son coiffeur. Je l’ai rencontré la veille de mon retour en France, en avril 2014. Si ça c’est pas le destin !

 

Il était prêt à m’embaucher directement. Mais les quotas du visa de travail venaient d’être distribués pour l’année, donc je lui ai proposé de gagner du temps en m’engageant en tant qu’interne sous un visa J1. Effectivement, les démarches du visa J1 sont plus simples que d’autres. Mon but était d’aviser une fois sur place. J’ai fait mes recherches et je suis passée par une société de placement pour entamer les démarches du J1. C’était donc ni un stage, ni un VIE, c’était une transition en attente du visa H1B si on veut…

Tu as donc pu passer d’un visa J1 (stagiaire), à un visa H1B (visa de travail) ?

greencardDe base, je voulais, oui. Nous sommes donc allés consulter un avocat d’immigration qui m’a clairement dit que mes chances étaient trop infimes pour obtenir un visa de travail (40%) car je n’ai pas de diplômes américains (qui auraient augmenté mes chances de 30 points). Elle nous a présenté l’option du K1, qui paraissait comme une perte de temps et d’argent dans notre cas. Et la solution du mariage apparaissait comme trop rapide, vu qu’on était ensemble que depuis un an et quelques mois…

 

Pour le K1 (visa fiancé), il me fallait repartir en France pendant au moins 6-9 mois le temps des démarches, en sachant qu’entre-temps, je n’étais pas censée rendre visite à mon conjoint… Car je n’étais pas touriste, mais « fiancée en attente de son visa ». Puis une fois que j’avais mon visa, on avait 1 mois pour se marier ! J’ai trouvé contraignant de ne pas le voir pendant 7 mois, et de débarquer comme une fleur ensuite : « Coucou, ça fait 7 mois que tu ne m’as pas vu, mais viens vite vite, on doit aller au City Hall (la mairie) !».

 

On y a donc réfléchi ensemble pendant deux mois, et on a décidé de choisir la voie express : le mariage.

Et donc, à quel moment tu t’es marié ? À quel visa as-tu eu recours ?

Je me suis fiancée, et mariée sous mon J1. Et on prépare notre « réelle » cérémonie pour l’année prochaine (2016) ! Suite au mariage, nous avons envoyé mon Adjustment of Status (AOS) fin juillet 2015. Le AOS est une demande de régularisation pour devenir résident permanent. C’est ce qui permet de passer par exemple d’un visa stagiaire (J1) à un visa fiancé (K1). Dans mon cas, j’ai dû faire un AOS pour passer de mon visa J1 à plus de visa du tout. Je suis donc allée offrir mes empreintes digitales au gouvernement américain.

 

obtenir la greencardMon avocat m’a dit que je pouvais continuer de travail ces quelques mois pendant lesquels j’étais en attente de mon AOS.

 

3 mois après environ (mi-octobre), j’ai reçu ma carte qui m’autorise de travailler et de voyager. Cette carte est valable 1 an. Donc si j’ai pas reçu ma GreenCard d’ici un an, je devrais la renouveler. Je suis donc complètement légale et selon mon avocate, il faut compter 6 mois après la réception de cette carte pour recevoir une lettre de rendez-vous à l’USCIS pour la fameuse interview de couple !

 

À l’issu de cet entretien, je recevrai une GreenCard provisoire de 2 ans, et la vraie de vraie à l’issu de ces 2 ans (si j’ai bien tout compris de ce que m’a dit mon avocate).

C’est une belle histoire. 🙂 Est-ce que tu planifies quand même de rentrer en France un de ces jours, ou pas du tout ?

Umm, le billet d’avion n’est pas donné, mais oui, je viendrai rendre visite à ma sœur et à mes amis. Mais non, je ne reviendrais pas pour y vivre. Je me sens mieux ici.

Travailles-tu toujours pour la même entreprise, malgré tous ces changements administratifs ?

Oui, je travaille toujours dans la même boite, qui me plaît beaucoup ! 

Pour conclure, qu’est-ce que tu conseillerais aujourd’hui à quelqu’un qui souhaite faire un stage / travailler aux USA ?

obtenir la greencardC’est vraiment compliqué de donner de bons conseils, vu que chaque cas est particulier… Je dirais : montrez que vous avez la « niaque » à votre futur employeur !

 

Le mien m’a dit que c’est pour cette raison qu’il m’a choisi, plutôt que l’autre personne qu’il avait interviewée en parallèle.

 

Puis ayez les pieds sur Terre, NYC tout comme le reste des USA, cela fait rêver. Mais sachez que c’est quand même un pays de workaholics (mordus du travail) qui ne s’arrête jamais… Il faut vouloir suivre le rythme, car on est loin des 35h/semaine, avec 5 semaines de congés payés. Ayez conscience de cela, vraiment !

 

Puis enfin, comme le dit notre bon et tendre Covey, si vous voulez vraiment quelque chose, alors vous l’obtiendrez, car vous vous serez donné absolument tous les moyens pour y arriver.

Je te remercie vraiment Cindy d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions, et d’avoir partagé avec nous, ton expérience. 🙂

Ton témoignage nous montre que, de fil en aiguille, tu as pu t’imposer dans la paperasserie administrative sans fin… Et avoir ce que tu souhaites ! Félicitations pour ton mariage, et bravo pour ta détermination !

Je vous invite à consulter son blog French me if you can pour plus détails sur l’AOS, et sur sa vie américaine de tous les jours.

Qu’en avez-vous pensé ?

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Par Sarah

Expatriée aux USA, je suis consultante, et blogueuse reporter.

Ce blog relate mon retour d'expérience à l'étranger : en étant étudiante, à l'issue d'un stage et dans la vie professionnelle.

J'espère qu'il vous sera utile !

5 réponses sur « Partir aux USA pour un stage de 6 mois, et y rester finalement… »

Salut! Je suis congolais de la république démocratique du Congo, j’ai 27ans et j’aimerais effectuer mon stage aux USA pour acquérir des nouvelles connaissances dans les domaines ci-après:constructions,mines,pétroliers,informatiques,…

Bonjour, j’aurai une question. Pour ton premier séjour aux USA tu étais passée par un sponsor ? Si oui tu as du avoir la règle des  »two year roule dors apply » et tu as pu te marier quand même ?

Bonjour Coraline, Tu peux poser directement ta question sur le blog de Cindy ici : http://www.frenchycan.com/
Le « two year rule » ne s’applique pas dans tous les cas, ça dépend avec quelle agence tu passes. Par quel organisme tu passes pour avoir cette règle ?
Je ne pense pas que c’était le cas de Cindy (à voir avec elle pour être sûr).

Mon amie qui a eu cette mention alors qu’elle est encore éligible est passée par Cultural vistas. Pour ma part je suis passée par parenthèse et je n’ai pas eu la mention vu que ce n’est que mon premier stage. Mais j’ai peur qu’après mes études si je refais la demande de J1 cette mention soit apposée et m’empêche de revenir travailler aux états unis…

Bonjour,
C’est une histoire sympa bien qu’elle ne reflète pas le « mérite » si je puis dire. C’est un concours de circonstances qui vous a donné la possibilité de rester.

« Puis enfin, comme le dit notre bon et tendre Covey, si vous voulez vraiment quelque chose, alors vous l’obtiendrez, car vous vous serez donné absolument tous les moyens pour y arriver ».

Ce témoignage ne montre en rien qu’avec l’envie et le dur labeur on peut y arriver, car si vous ne vous étiez pas mariée, vous n’auriez pas pu rester aux Etats-Unis.

Sans l’offre d’emploi et avec le mariage, vous auriez tout autant pu rester, donc ça fait joli de dire qu’il faut montrer la « niaque », mais au final cela se résume à se marier, et non à être « récompensé » de ces efforts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.