L’heure du rendez-vous chez le médecin a sonné !

Commentaires (0) Culture américaine

Testez si vous êtes éligible à partir travailler aux Etats-Unis en cliquant ici !

Pendant votre séjour aux Etats-Unis, il est possible que vous ayez besoin de vous rendre chez le médecin. Voici donc quelques lignes sur nos expériences chez les différents docteurs. Nous avons testé le généraliste, et certains spécialistes comme l’ophtalmologue.

Besoin d’aller consulter : par où commencer ?

Avant de rechercher un médecin quelconque, rapprochez-vous de votre mutuelle.

Selon le plan de votre mutuelle (PPO, HDHP, etc…), vous avez la liste de médecins in network (médecins affiliés). Si vous en choisissez un non représenté dans celle-ci, vous ne serez pas remboursé… À vous de voir !

Peut-être qu’avec les mutuelles d’Expatriés, vous n’avez pas cette problématique.

Comment connaître les médecins in network ?

Vous pouvez trouver la liste des médecins in network sur le site de votre mutuelle.

recherche de praticiens in networkSouvent, la liste concerne seulement l’Etat où vous avez souscrit à la mutuelle. Si vous souhaitez consulter dans un autre Etat, recherchez un onglet nommé « hors zone », pour avoir la liste des médecins affiliés dans tous les USA.

Il existe aussi l’application ZocDoc, valable sur ordinateur et téléphone. Elle permet de trouver les médecins in network selon votre mutuelle et votre plan. Vous pouvez même prendre votre rendez-vous directement !

Une fois que vous avez trouvé les médecins proche de chez vous en in network, vous pouvez les comparer grâce à healthgrades.com, le site où les patients notent la prestation et disent ce qu’ils en pensent.

Chez le médecin

Je vais vous décrire mon rendez-vous chez l’ophtalmologue. Le déroulement est équivalent chez tous les autres spécialistes.

Je me suis présentée à l’hôtesse d’accueil en arrivant, qui m’a donné un tas de documents à remplir et signer : historique médical, droits, obligations, risques, etc…

Ils m’ont proposé d’autres services en plus comme un examen du fond d’œil pour 20$, que j’ai refusé.

La gynécologue m’a également demandé ma taille et mon poids, valeur qu’il faut savoir ! Pour vous préparer je vous conseille alors ce tableau de conversion.

chez optitienAprès avoir rendu les documents remplis et signés, une assistance est venue me chercher, et m’a conduit vers une pièce pour faire toute une série de tests visuels sur de grosses machines.

Ensuite, ils m’ont fait patienter dans une salle temporaire, où l’ophtalmologue est venu me chercher. Une fois dans son cabinet, il m’a encore fait passer d’autres tests de vision.

Suite à ça, il m’a fourni une paire de lentilles à tester sur place ! Ce qui n’est pas plus mal, car je me suis rendu compte lors de l’essayage qu’une lentille ne me correspondait pas.

J’ai fini le parcours de nouveau à l’accueil, à régler les examens qui m’ont coûté 100 $ de ma poche… Je n’ai pas donné de pourboire au médecin, et je crois qu’il n’y a pas besoin dans ce cas.

J’ai appelé quelques jours après pour reprendre un rendez-vous, comme ce qui était convenu. Ce deuxième passage a été bien plus rapide :  essayage d’une nouvelle paire de lentilles, test pour confirmer, et commande pour l’année entière, qui m’a coûté 170$ de ma poche (après déduction de la mutuelle). J’ai eu un coupon pour le remboursement de 70$, qui n’a jamais fonctionné… Je les ai reçues 2 jours après.

Effectivement, l’accueil de l’ophtalmologue se trouve dans la boutique de l’opticien. Eh oui, car c’est, en fait, la même personne ! L’ophtalmologue est aussi l’opticien aux Etats-Unis.  C’est étrange, mais je trouve ça bien plus simple de commander ses lentilles directement sur place !

Récupération des médicaments à la pharmacie

Outre l’ophtalmologue, vous aurez surement à récupérer vos médicaments sur ordonnance en pharmacy (pharmacie).

Sarah devant une pharmacy CVSLors de mon rendez-vous chez la gynécologue, elle m’avait demandé quelle était celle la plus proche de chez moi. Il a fallu que je lui fournisse le nom, et les coordonnées d’une pharmacie.

Je n’ai jamais eu l’ordonnance en main propre. Elle a été envoyée directement à cette pharmacie. La seule chose que j’ai eu à faire a été de me présenter. Et en annonçant mon nom, ils ont pu me retrouver dans leur base… Incroyable !

Ça, c’était la première fois. Ensuite, je n’ai plus eu besoin de retourner à la même pharmacie, du moment que je me rende dans la même enseigne tous les mois : Walgreens. Je n’ai jamais eu de souci, même en déménageant de l’Etat de New York à celui de Californie. Ils retrouvent toujours mon ordonnance en m’identifiant avec mon numéro de téléphone : c’est pas chouette ça ?!

Cependant, le pharmacien me demande toujours d’attendre 10 à 15 minutes. Je ne sais pas pourquoi c’est aussi long à chaque fois…

Connaissez-vous les pharmacies aux Etats-Unis ?

Pour finir, j’aimerais vous décrire les pharmacies aux USA, car ça vaut le détour ! A New York City, une d’entre elle est même située dans une ancienne banque…

comptoir pharmacyLa première dans laquelle je suis entrée m’a littéralement choquée.

Ce n’est pas des produits de santé que j’ai pu découvrir, mais de la bière, des chips et autres produits apéros bien gras, des burgers surgelés de qualité médiocre, et pour finir… Tout un rayon cigarettes derrière la caisse… OUCH ! Pour faire sain, ils sont forts ces Américains

Je n’avais même pas vu la partie prescription (médicaments sur ordonnance), qui est un comptoir caché au fond de la boutique !

etagere pharmacyEn fait, une pharmacy est comme un supermarché, on y trouve de tout. Ça peut aller de la carte d’anniversaire aux pansements pour les ampoules, en passant par des sandwichs bien dégoutant… Tout dépend de la taille de la boutique, il y en a des immenses, comme des toutes petites. Mais dans toutes, vous trouverez le fameux comptoir qui fournit les médicaments sur ordonnance.

Ahh, l’Amérique, quel mystère ! 🙂 Et vous, recherchez-vous un médecin en particulier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.